Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Hommage national aux militaires tués dans les attentats de Ouagadougou


Une femme rend hommage à un soldat burkinabè tué à l'état-major de l'armée lors d'une attaque terroriste à l'extérieur de la maison de la famille du soldat à Ouagadougou, le 4 mars 2018.

Le Burkina Faso a rendu mercredi un hommage national aux huit militaires tués dans les attentats de Ouagadougou qui ont frappé vendredi l'état-major général des armées et l'ambassade de France.

Un millier de personnes (familles des victimes, autorités civiles et militaires, et soldats) étaient réunies dans l'après-midi pour la cérémonie au camp militaire Général Aboubar Sangoulé Lamizana, en périphérie de la capitale burkinabè.

>> Lire aussi : ​Le film de l’attaque de Ouagadougou

Les huit militaires, dont les cercueils alignés étaient recouverts du drapeau national, ont été décorés à titre posthume, devant une assistance silencieuse à l'émotion contenue.

Une bonne partie du gouvernement burkinabè a assisté à l'hommage qui a duré une heure, dont les ministres de la Sécurité Clément Sawadogo et de la Défense Jean-Claude Bouda. Le chef d'état-major général des armées Oumarou Sadou était présent ainsi que l'ambassadeur de France, Xavier Lapeyre de Cabanes.

>> Lire aussi : Le Burkina victime de la géopolitique régionale et de sa propre faiblesse

Les militaires défunts ont ensuite été inhumés au cimetière municipal de Gounghin, situé non loin, où une nouvelle cérémonie s'est déroulée devant une foule nombreuse.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG