Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Monde

Shinzo Abe bientôt en Iran pour une éventuelle médiation avec Washington

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe, à droite, en compagnie du président américain Donald Trump, Yokosuka, au sud de Tokyo, le 28 mai 2019.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe prévoit de se rendre en Iran la semaine prochaine, ont indiqué jeudi des responsables officiels, alors que Tokyo espère servir de médiateur entre Washington et Téhéran.

Selon l'agence de presse Kyodo, il s'agit de la première visite en Iran par un Premier ministre japonais en 41 ans.

Un responsable du gouvernement a précisé à l'AFP que Tokyo "continuait à s'occuper des détails du programme, dont les personnes que rencontrera" sur place M. Abe. Les médias nippons affirment de leur côté qu'il s'entretiendra avec le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, et le président Hassan Rouhani.

Au moment où la tension monte entre les Etats-Unis, grand allié du Japon, et l'Iran, M. Abe a, selon la presse japonaise, proposé de servir de médiateur en menant directement des discussions avec les dirigeants iraniens.

Lors de sa visite d'Etat au Japon fin mai, le président américain Donald Trump s'est dit ouvert à des discussion avec l'Iran. "S'ils veulent parler, nous parlerons", avait-il dit. Il avait aussi semblé par la même occasion faire un appel du pied à M. Abe pour une médiation japonaise, soulignant "les relations étroites" de celui-ci avec les dirigeants iraniens.

"Par une coopération étroite entre le Japon et les Etats-Unis, je voudrais contribuer à apaiser les tensions actuelles relatives à la situation iranienne", avait déclaré M. Abe au cours d'une conférence de presse.

Les tensions entre les deux pays, qui n'ont pas de relations diplomatiques depuis 1980, se sont envenimées depuis le retrait unilatéral de l'administration Trump il y a un an de l'accord de 2015 encadrant le programme nucléaire iranien suivi du rétablissement des sanctions américaines contre l'économie iranienne. L'Iran a, en retour, suspendu début mai certains de ses engagements pris en vertu de ce pacte.

Evoquant des menaces d'attaques "imminentes" de la part de l'Iran ou de ses alliés régionaux contre les intérêts américains, les Etats-Unis ont multiplié ces dernières semaines les déploiements militaires dans le Golfe.

Le Japon, pauvre en ressources naturelles, dépend en grande partie des importations de brut du Moyen-Orient et entretient avec l'Iran de bonnes relations, bien que le pétrole iranien n'ait l'an dernier compté que pour 5,3% des importations totales de brut du pays.

Avec AFP

Toutes les actualités

Coronavirus : plus de 20.000 cas déclarés en Amérique latine

Un voyageur, portant un masque pour éviter le coronavirus, arrive à l'aéroport international de Guarulhos à Guarulhos, État de Sao Paulo, Brésil, le 27 février 2020. (Photo: REUTERS / Amanda Perobelli)

L'Amérique latine et les Caraïbes ont franchi mercredi la barre des 20.000 cas déclarés de Covid-19, selon un décompte établi par l'AFP à partir des informations fournies par les gouvernements et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

A 16H30 GMT mercredi, le nombre de cas déclarés était de 20.081 et le nombre de morts s'élevait à 537.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière.

L'Amérique latine et les Caraïbes avaient franchi la barre des 10.000 cas confirmés de Covid-19 le 27 mars. Ce chiffre a donc doublé en cinq jours.


A titre de comparaison, en Espagne et en Italie, deux des pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus, les cas doublaient la semaine dernière tous les deux ou trois jours et doublent désormais tous les trois ou quatre jours.

Le premier cas en Amérique latine avait été enregistré le 26 février au Brésil, un pays de 210 millions d'habitants. Le géant sud-américain est désormais le pays le plus touché, avec 5.717 cas dont 201 décès.

L'Amérique latine et les Caraïbes ont franchi mercredi la barre des 20.000 cas déclarés de Covid-19, selon un décompte établi par l'AFP à partir des informations fournies par les gouvernements et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

A 16H30 GMT mercredi, le nombre de cas déclarés était de 20.081 et le nombre de morts s'élevait à 537.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière.

L'Amérique latine et les Caraïbes avaient franchi la barre des 10.000 cas confirmés de Covid-19 le 27 mars. Ce chiffre a donc doublé en cinq jours.

A titre de comparaison, en Espagne et en Italie, deux des pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus, les cas doublaient la semaine dernière tous les deux ou trois jours et doublent désormais tous les trois ou quatre jours.

Le premier cas en Amérique latine avait été enregistré le 26 février au Brésil, un pays de 210 millions d'habitants. Le géant sud-américain est désormais le pays le plus touché, avec 5.717 cas dont 201 décès

ll est suivi par l'Equateur (2.748, 93) et la République dominicaine (1.284, 57). Viennent ensuite le Mexique (1.215, 29), le Panama (1.181, 30), tandis que l'Argentine enregistre 1.054 contamination et 27 décès.

Des mesures de confinement obligatoire ont ainsi été mises en place dans de très nombreux pays latino-américains, notamment au Pérou, au Venezuela, en Argentine, en Colombie, en Bolivie, au Salvador et au Panama. Des couvre-feux aux horaires étendus ont également été décrétés dans plusieurs pays.

Les frontières sont fermées dans la quasi-totalité de la région.

Dans le monde, la pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 45.719 morts depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à 19H00 GMT.

L'OMS a alerté sur la progression "quasi-exponentielle" de la pandémie, alors que le nombre de décès a plus que doublé en une semaine.

Le coronavirus a fait au moins 43.000 morts et plus de 870.000 dans le monde

Le coronavirus a fait au moins 43.000 morts et plus de 870.000 dans le monde
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:22 0:00

Coronavirus: le G20 viendra en aide aux pays pauvres

Coronavirus: le G20 viendra en aide aux pays pauvres
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:30 0:00

Distanciation sociale: les experts ont répondu aux questions du public

Distanciation sociale: les experts ont répondu aux questions du public
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:17 0:00

Le bilan de la pandémie de nouveau coronavirus s'est de nouveau alourdi

Le bilan de la pandémie de nouveau coronavirus s'est de nouveau alourdi
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:19 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG