Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Guinée-Bissau: coups d'Etat, pauvreté et noix de cajou


Amilcar Cabral

La Guinée-Bissau, petit pays d'Afrique de l'Ouest où se tient dimanche le premier tour d'une élection présidentielle à l'issue incertaine, fait partie des Etats les plus pauvres et instables du monde.

- Coups d'Etat et valse des gouvernements -

Cette ancienne colonie portugaise est devenue indépendante en 1974 après une longue guerre de libération, menée par le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC) d'Amilcar Cabral, assassiné en 1973.

Depuis, le pays a connu quatre putschs (le dernier en 2012), seize tentatives de coup d'Etat et une valse des gouvernements.

L'actuel président José Mario Vaz a été élu en 2014. Sa présidence a vécu elle aussi au rythme des changements de Premier ministre, de la confrontation de M. Vaz avec l'historique et prédominant PAIGC et son chef, Domingos Simoes Pereira, et des efforts de médiation des Etats ouest-africains. Deux semaines avant la présidentielle, ces derniers s'inquiétaient encore d'une remise en question de l'élection et même des "risques de guerre civile".

- Un des plus pauvres au monde -

Ce petit pays (36.100 km2) constitué d'une partie continentale et de l'archipel Bijagos (88 îles dans l'océan Atlantique) est frontalier du Sénégal et de la Guinée.

Sa population s'élevait à 1,87 million d'habitants en 2018 (Banque mondiale), avec une grande variété de groupes ethniques, langues et religions.

Sa principale exportation est la noix de cajou, dont il est le 3e producteur africain et dont les recettes fiscales représentaient en 2017 près de la moitié du budget.

En 2017, la croissance du PIB s'est établie à 5,9%. Mais l'activité a ralenti en 2018 à environ 3,8% en raison d'une moindre production de noix de cajou provoquée par un climat défavorable et une baisse des prix, selon le FMI et la Banque mondiale. Elle devrait atteindre 4,3% en 2019, prévoit la Banque mondiale.

La Guinée-Bissau est classée 177e sur 189 pays dans l'indice de développement humain du Pnud (classement 2018), qui mesure la qualité de la vie. Près de 70% de la population vit sous le seuil de pauvreté (avec moins de 2 dollars par jour) et plus d'un tiers dans l'extrême pauvreté (moins de 1 dollar par jour). L'espérance de vie moyenne n'atteint pas 58 ans.

- Narco-trafic et corruption -

L'instabilité et la pauvreté ont favorisé l'implantation de narcotrafiquants, qui utilisent ce territoire comme zone de transit de la cocaïne entre l'Amérique latine et l'Europe, parfois sous la protection de hauts gradés de l'armée.

L'ONU a salué les progrès réalisés dans la lutte contre le narco-trafic depuis l'élection de M. Vaz, mais regretté que, depuis avril 2018, la volonté des autorités en la matière se soit "peu affermie".

La justice vient de condamner à 15 ans de prison un proche du président de l'Assemblée nationale du Niger après la saisie en mars de près de 800 kg de cocaïne ayant pour destination le nord du Mali, où sévissent depuis près de 10 ans des djihadistes.

Le pays pâtit d'une corruption endémique, pour laquelle il était classé 172e sur 180 pays en 2018 par Transparency International, ONG spécialisée dans la lutte contre la corruption.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG