Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Aucune femme dans le premier gouvernement de Georges Weah


Le président-élu du Liberia George Weah joue amicalement avec des fans, le 20 janvier 2018.

Le nouveau président du Liberia, l'ex-star du foot George Weah, a désigné les premiers membres de son gouvernement, uniquement des hommes et principalement des membres de son parti.

Largement élu le 26 décembre et investi lundi à Monrovia, l'ancien attaquant de Monaco, du PSG et du Milan AC, 51 ans, a dans la foulée désigné ses premiers ministres, qui devront être confirmés par le Sénat, selon un communiqué de la présidence.

Après 12 années de pouvoir d'Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue chef d'un Etat africain en 2005, dont le dernier acte au pouvoir a été de renforcer la lutte contre les violences envers les femmes et l'excision, la nouvelle équipe ne comprend que des hommes.

>> Lire aussi : George Weah investi président du Liberia

Le président du Congress for Democratic Change (CDC), la formation de George Weah, Nathaniel McGill, devient ministre d'Etat et chef de cabinet de la présidence. Ce proche de Weah a dirigé l'an dernier la campagne de l'ex-footballeur devenu sénateur jusqu'à la victoire au second tour contre le vice-président sortant Joseph Boakai.

Une autre personnalité du CDC, Samuel Tweah, obtient les Finances, tandis que le juriste Charles Gibson, un ami de George Weah, est le nouveau ministre de la Justice.

Conseiller en communication de Weah lorsqu'il était sénateur, Sam Mannah devient son secrétaire à la presse.

George Weah prête serment comme président du Liberia (vidéo)
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:31 0:00

La présidente sortante imprime néanmoins sa marque dans la nouvelle équipe avec la nomination aux Affaires étrangères d'un de ses proches, l'ancien sénateur Gbehzohngar Findley.

Findley avait commencé la campagne en soutenant le candidat du Unity Party, la formation de la présidente, Joseph Boakai. Mais il avait changé son fusil d'épaule en août, démissionnant du parti et apportant son soutien à Weah quand il est apparu qu'Ellen Sirleaf ne ferait pas campagne pour son vice-président.

Le portefeuille de la Défense est confié au chef d'état-major des armées, le major général Daniel Ziankhan.

Plusieurs membres de l'équipe de transition de Mme Sirleaf conservent pour l'instant leur poste, dont les ministres de l'Information et de l'Education, Eugene Nagbe et George Werner.

Le passage de flambeau entre Ellen Sirleaf et George Weah constitue la première passation de pouvoirs entre deux présidents élus depuis 1944 dans ce pays d'Afrique de l'Ouest marqué par une guerre civile particulièrement atroce entre 1989 et 2003.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG