Liens d'accessibilité

L'ONU demande à Jammeh de recevoir la délégation africaine en Gambie


Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la Cédéao.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exhorté lundi le président sortant de la Gambie Yahya Jammeh, qui conteste sa défaite à l'élection présidentielle, à recevoir une mission de chefs d'Etat d'Afrique de l'Ouest attendue à Banjul mardi.

Le Conseil "exhorte le président Jammeh à recevoir la délégation de haut niveau et à coopérer avec elle", a déclaré l'ambassadeur adjoint espagnol Juan Manuel Gonzalez de Linares à l'issue de consultations au Conseil.

L'Espagne préside le Conseil de sécurité pour le mois de décembre.

Le Conseil s'est réuni en consultations à huis clos à la demande du Sénégal, à la suite du refus de M. Jammeh de reconnaitre le résultat de l'élection, remporté par Adama Barrow.

Samedi, le Conseil avait adopté une déclaration unanime de ses quinze membres appelant M. Jammeh à "respecter le choix du peuple souverain de Gambie" et à céder le pouvoir au président élu Adama Barrow.

Il a répété ce message lundi et a demandé "à toutes les parties de faire preuve du maximum de retenue et de s'abstenir de toute violence", selon l'ambassadeur adjoint espagnol. Celui-ci a cependant indiqué que le Conseil n'avait pas discuté de mesures pour forcer M. Jammeh à se soumettre au verdict des urnes.

M. Jammeh avait reconnu le 2 décembre sa défaite avant de changer d'avis une semaine plus tard.

L'ambassadrice américaine auprès des Nations unies, Samantha Power, a souligné l'appel unanime de la communauté internationale pour que M. Jammeh cède le pouvoir.

"Tout le monde a le même message et il est clair, a-t-elle déclaré à la presse. "Vous avez perdu l'élection (...) et vous devez transmettre pacifiquement le pouvoir à votre successeur librement élu".

M. Jammeh, a-t-elle souligné, "a la possibilité de transmettre un héritage très différent pour la Gambie et je suis sûre que c'est le message que la délégation (africaine) s'efforcera de faire passer demain".

La mission sera composée de chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

Cette délégation veut rencontrer Yahya Jammeh pour "lui demander de quitter le pouvoir", a précisé une source au ministère sénégalais des Affaires étrangères.

Emmenée par le chef d'Etat libérien Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la Cédéao, elle comprendra ses homologues nigérian Muhammadu Buhari, sierra-léonais Ernest Bai Koroma et ghanéen John Dramani Mahama, selon la même source.

Le représentant spécial de l'ONU en Afrique de l'Ouest, Mohamed Ibn Chambas, doit aussi y participer.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG