Liens d'accessibilité

G5 Sahel : 32 milliards de FCFA de l'UE pour une force conjointe contre le terrorisme


Federica Mogherini, cheffe de la diplomatie de l'UE, et Abdoulaye Diop, ministre des Affaires étrangères du Mali, à la réunion de Bamako, le 5 juin 2017. (VOA/Kassim Traoré)

C’est Federica Mogherini, haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères, qui l’a annoncé lundi à Bamako.

32 milliards de FCFA, c'est le montant que l'Union européenne s'engage à débloquer pour aider les pays du G5 Sahel dans la mise en place d'une force commune, pour lutter contre le terrorisme, la criminalité transnationale organisée et l'immigration irrégulière. Une annonce faite en marge des travaux de la troisième réunion ministérielle UE-G5.

Les pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mauritanie, Mali, Niger et Tchad) veulent se doter d'une force commune qui aura un effectif de 5.000 hommes. Le général Didier Dakouo, chef d'état-major général du Mali et du G5 Sahel a expliqué que cette force aura pour mission de combattre le terrorisme transfrontalier.

Selon le ministre des Affaires étrangères du Mali, Abdoulaye Diop, la mise en place de cette force est plus que nécessaire, parce que les terroristes gagnent du terrain et que la Minusma n'a pas de mandat pour les combattre efficacement.

La force conjointe a besoin maintenant du mandat des Nations Unies pour démarrer sa mise en place.

Kassim Traoré, correspondant à Bamako

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG