Liens d'accessibilité

La Tour Eiffel sera protégee par un mur de verre pare-balles


Patrouille de CRS devant la Tour Eiffel à Paris, le 20 août 2016.

Un mur de verre pare-balles de 2,50 m de haut s'élèvera à partir de cet automne autour de la tour Eiffel pour renforcer la sécurité du monument emblématique de Paris.

Ce dispositif d'un coût de 20 millions d'euros, dont le projet a été révélé jeudi par le journal Le Parisien, remplacera les barrières disgracieuses en place depuis l'Euro-2016 de football, selon la mairie.

"Nous allons remplacer les grilles métalliques sur les axes nord et sud par des panneaux de verre, qui permettront aux Parisiens et aux visiteurs de retrouver une vue très agréable sur le monument depuis le Champ de Mars et le pont d'Iéna", a indiqué dans un communiqué Jean-François Martins, adjoint au Tourisme de la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo.

Il s'agira d'une "clôture antiballes qui englobera l'essentiel des jardins de la tour Eiffel", a souligné Bernard Gaudillère, président de la Société d'exploitation de la tour Eiffel.

"Notre volonté est d'aboutir à un véritable parcours paysager, avec des contrôles plus fluides, qui améliorera le confort des visiteurs et simplifiera leur circulation", a affirmé Jean-François Martins.

Il avait auparavant, lors d'un point de presse, indiqué que la "situation du risque terroriste reste élevée à Paris et les sites les plus exposées, au premier rang la tour Eiffel, doivent faire l'objet de mesures de sécurité particulières".

Il faut donc pérenniser le dispositif actuel, qui impose au visiteur palpation et fouille des sacs dans un périmètre délimité notamment par des barrières métalliques et des constructions modulaires "assez inesthétiques", selon lui.

Le nouveau dispositif doit pouvoir empêcher "les intrusions et les projections sur le parvis, d'individus ou de véhicules". Il sera donc élargi et inclura les deux jardins et les deux lacs qui encadrent la tour.

Une fois que le visiteur aura été contrôlé, la "circulation autour de la tour Eiffel ne changera pas. L'accès au parvis restera gratuit", selon l'élu.

L'objectif est que les travaux soient mis en oeuvre avant la fin 2017.

Le nouveau dispositif s'inscrit dans le cadre d'un vaste plan de quelque 300 millions d'euros sur quinze ans, annoncé le mois dernier, pour renforcer la sécurité, moderniser l'accueil et améliorer le confort de visite de la célèbre tour.

Plusieurs élus, qui disent comprendre la nécessité de renforcer la sécurité de ce lieu hautement touristique, s'inquiètent cependant de le voir transformé en "forteresse".

La tour Eiffel, inaugurée et mise en service à l'occasion de l'Exposition universelle de 1889, est le symbole de Paris et le monument payant le plus visité au monde. Elle reçoit six millions de visiteurs par an.

La France a été frappée en 2015 et 2016 par une série d'attentats jihadistes qui ont fait 238 morts et des centaines de blessés, en grande partie à Paris.

Le 3 février, un Egyptien de 29 ans a encore attaqué avec des machettes des militaires en patrouille, dans la très touristique galerie du Carrousel, menant au musée du Louvre, le plus fréquenté au monde.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG