Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Forte croissance de la production d'or au Burkina


Des creuseurs dans une mine d'or clandestine dans le village de Nobsin, dans la région de Ganzourgou, Burkina Faso, 20 février 2014.

La production d'or, premier produit d'exportation du Burkina Faso, a connu une "forte croissance" de 16%, passant de 36 tonnes en 2016 à 46 tonnes en 2017, a annoncé le premier ministre burkinabè Paul Kaba Thiéba.

"La production aurifère est en forte croissance. Nous avons produit l'année dernière (2017) plus de 46 tonnes d'or contre 36 tonnes d'or en 2016", a déclaré M. Thiéba qui s'exprimait à l'ouverture de la troisième édition de la Semaine des activités minières d'Afrique de l'Ouest (SAMAO) à Ouagadougou, qui a aussi évoqué l'enlèvement de trois miniers dimanche dernier.

"Ces 46 tonnes d'or ont généré plus de 1.308 milliards FCFA (près de 2 milliards d'euros) de recettes d'exportation et plus de 226 milliards (340 millions d'euros) de taxes au profit du trésor national" du Burkina, pays pauvre d'Afrique de l'ouest, a-t-il souligné.

Cette croissance de la production d'or, qui contribue à environ 11% au Produit intérieur brut (PIB), est due à l'ouverture de nouvelles mines dans le pays, a expliqué le ministre des mines et des carrières, Oumarou Idani.

Le pays compte au total 13 mines industrielles en exploitation (12 d'or et une de zinc). Deux nouvelles mines vont prochainement être exploitées et deux autres sont en phase de démarrage de leurs travaux, ce qui permettra de passer le cap des 50 tonnes d'or dans les prochaines années, s'est réjoui le ministre.

Le Burkina Faso, qui exportait au début des années 2000 moins d'une tonne d'or, a vu sa production s'accroître grâce également à un code minier attractif mis en place en 2003, au point de détrôner en 2009 le coton comme premier produit d'exportation.

Des centaines de milliers d'orpailleurs, dont de nombreux enfants, exploitent illicitement l'or dans des dizaines de mines artisanales à travers le pays, qui produisent environ 10 tonnes d'or par an, selon M. Idani.

Le SAMAO, une foire regroupant les acteurs du secteur des mines d'Europe, d'Afrique, d'Amérique et d'Asie, se tient après l'enlèvement de trois employés (un Indien, un Sud-Africain, un Burkinabè) d'une mine, au nord du pays.

"Des mesures ont été prises pour faire tout ce qui est possible pour les retrouver et les libérer", a affirmé le premier ministre Paul Kaba Thiéba, se voulant rassurant de "l'engagement et de la détermination du gouvernement à prendre toutes les mesures pour assurer la sécurité des biens, des investissements, des personnes sur toute l'étendue du territoire national".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG