Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Football : La guerre du calendrier commence entre la Fifa et l'UEFA


Luka Modric tacle Hakim Ziyech lors d'un match entre le Real Madrid et l'Ajax Amsterdam, Espagne, le 5 mars 2019 (AP Photo/Bernat...

Mis devant le fait accompli d'un report sanitaire de l'Euro à 2021, le patron du football mondial Gianni Infantino a convoqué mercredi les présidents des six confédérations pour tenter de reprendre la main. Et reprogrammer le nouveau Mondial des clubs, l'une de ses priorités.

Face à la pandémie de coronavirus, le Championnat d'Europe des nations qui devait se disputer du 12 juin au 12 juillet a donc été ajourné à l'an prochain. Ce qui devrait permettre avant l'été de pouvoir mener à leur terme les championnats nationaux ainsi que la Ligue des champions et la Ligue Europa, enjeux sportifs et financiers majeurs pour la survie des ligues comme des clubs.

La Copa America, équivalent sud-américain de l'Euro, est également décalée à 2021, une décision prise mardi par la Confédération sud-américaine (Conmebol) en concertation avec l'UEFA.

- Pacte UEFA-Conmebol -

Il faut dire que leurs présidents respectifs, le Paraguayen Alejandro Dominguez et le Slovène Alexsander Ceferin, ont récemment scellé un pacte, clairement dirigé contre Infantino, à qui ils reprochent de les court-circuiter et de manquer de transparence et de concertation dans ses décisions, comme celle de lancer dès 2021 une Coupe du monde des clubs (CMC) élargie à 24 équipes.

Le successeur de Sepp Blatter avait promis dans un premier temps monts et merveilles de cette nouveauté, assurant qu'un fonds d'investissement était prêt à injecter jusqu'à 25 milliards de dollars (22,9 milliards d'euros) pour plusieurs éditions.

Mais le projet a bien fondu, une seule édition ayant été officiellement programmée en 2021, organisée en Chine, sans procédure d'appel d'offres et pour des revenus attendus d'environ 1 milliard de dollars (917 millions d'euros).

Mardi, la Fifa a évoqué la possibilité de la reprogrammer à fin 2021, en 2022 (année du Mondial au Qatar, NDLR) ou en 2023.

La réunion de mercredi, au-delà d'un dialogue plus ou moins de façade, "ressemble à une manoeuvre de propagande pour montrer que la Fifa mène encore les débats alors qu'elle n'a rien décidé", analyse un spécialiste du football mondial.

- La Fifa "essaye de sauver la face" -

"La Fifa essaye de sauver la face et Gianni Infantino d'être présent", ajoute-t-il, estimant "très compliqué de reprogrammer la CMC en 2021 ou 2022. Il reste 2023".

Mardi soir, Ceferin a expliqué qu'il avait discuté au téléphone avec Infantino le matin même pour lui "dire que l'Euro allait être reporté à 2021" et que selon lui "c'est la seule solution, la Coupe du monde des clubs ne peut avoir lieu en 2021".

Interrogé pour savoir si un compromis avait été évoqué entre les deux hommes, Ceferin a répondu sur le ton sec qui le caractérise: "Non, nous n'en avons pas discuté, la discussion portait sur l'Euro".

Pour un cadre du football mondial, "la Fifa se trouve un peu devant le fait accompli alors que la meilleure solution aurait été de convoquer des +états généraux du football+ une fois la crise du coronavirus terminée pour remettre à plat le calendrier mondial et reprogrammer à la fois l'Euro et la CMC".

Les bouleversements du calendrier à la fois pour la Fifa, les confédérations et les fédérations seront bien sûr au coeur de la réunion téléphonique qui devait débuter à 14h00 locales (13h00 GMT), même si aucune nouvelle date ne devrait encore être arrêtée pour la CMC.

Alors que la paralysie du football planétaire met en danger la santé économique des clubs comme des ligues, la création d'un "fonds d'aide mondial du football" sera aussi être évoquée, même si la Fifa, assise sur un matelas d'environ 1,5 milliard de dollars de réserves (1,37 milliard d'euros), n'a encore donné aucun chiffre sur son possible montant.

Voir les commentaires (2)

Ce forum a été clos.
XS
SM
MD
LG