Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Fin de la grève des professionnels de la santé nigérians


Une infirmière en consultation, au Nigeria, le 24 mars 2011.

Les professionnels de santé nigérians ont cessé lundi leur mouvement de grève, lancé il y a une semaine, pour réclamer de meilleurs salaires, des infrastructures plus adaptées et des primes pour leur travail durant la pandémie de Covid-19, ont annoncé des responsables syndicaux.

"Tous les salariés du secteur de la santé des cinq syndicats qui composent le syndicat uni des travailleurs de la santé (Johesu) et l'Assemblée des associations professionnelles de santé (AHPA) doivent retourner au travail", ont-ils déclaré dans un communiqué conjoint.

Les leaders syndicaux ont annoncé qu'ils se réuniraient plus tard pour décider "du prochain plan d'action" tout en exhortant le gouvernement à répondre aux demandes des travailleurs.

Le syndicat Johesu représente les pharmaciens, les infirmières, les sages-femmes et les radiologues, en première ligne dans la lutte contre la pandémie de coronavirus.

Les professionnels de la santé ont appelé à la grève la semaine dernière pour tenter notamment d'obtenir une revalorisation salariale et le versement d'une prime de risque pour leur travail face au Covid-19.

Le gouvernement avait condamné cette grève jugée inutile, inopportune et illégale.

Les grèves dans le secteur hospitalier sont fréquentes au Nigeria, dont les services de santé souffrent d'un manque notoire de financement.

Un millier de professionnels de la santé ont été infectés depuis le début de la pandémie selon des chiffres du Centre nigérian de contrôle des maladies infectieuses(NCDC) au Nigeria.

Ce mouvement syndical a été le dernier à frapper le secteur de la santé au Nigeria tandis que les autorités luttent pour freiner la propagation de l'épidémie dans le pays qui a enregistré 57.242 cas de Covid-19, qui ont fait officiellement 1.098 morts.

XS
SM
MD
LG