Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

Fin de carrière pour "l'architecte" Andrea Pirlo

Anrea Pirlo, à droite, et Mario Balotelli deçus après la finale perdue de l'Euro 2012 face à l'Espagne au stade Olympic ed Kiev le 1er juillet 2012 REUTERS/Eddie Keogh (UKRAINE - Tags: SPORT SOCCER)

L'Italien, champion du monde en 2006 et vainqueur de deux Ligues des champions, a mis un terme dimanche aux Etats-Unis à sa longue carrière, qui l'a vu afficher sur tous les terrains d'Europe une élégance et une qualité de passe uniques.

"Mon aventure avec New York se termine, mais aussi mon parcours de joueur professionnel", a écrit Pirlo sur son compte Twitter, remerciant sa famille ainsi que "chaque club pour lequel j'ai eu l'honneur de jouer" et "chaque équipier avec lequel j'ai été heureux de jouer".

Pirlo, 38 ans, était parti aux Etats-Unis à la fin de la saison 2014-2015, conclue sur un nouveau titre de champion d'Italie avec la Juventus, le sixième en tout, deux avec l'AC Milan et quatre avec le club turinois. Il jouait au New York City FC.

Il avait annoncé que la saison en cours serait sa dernière en tant que joueur et son équipe s'est inclinée dimanche en demi-finale de la conférence Est du championnat MLS face à Colombus.

Formé à Brescia, Pirlo a également joué à l'Inter Milan et à la Reggina avant de rejoindre l'AC Milan, où il a connu ses premiers grands succès avec deux scudetti et deux Ligues des champions en 2003 et 2007.

En 2011, alors en fin de contrat, il a rejoint la Juventus Turin. Quelques mois plus tard, le gardien de la Juve et de l'équipe d'Italie Gianluigi Buffon a qualifié ce transfert d'"affaire du siècle".

A Turin, Pirlo a en effet continué à faire des merveilles malgré son âge et ajouté à son palmarès quatre titres de champion et une Coupe d'Italie. Son dernier match en Europe a été la finale de Ligue des Champions perdue en 2015 par la Juventus face à Barcelone.

"Cela a été un honneur de partager une partie de ton chemin. Merci, maestro", a écrit la Juventus sur son compte Twitter.

Ni rapide, ni puissant, il avait une qualité de frappe et surtout de passe très au-dessus de la moyenne, en particulier dans le jeu long. Il était aussi un joueur à l'élégance naturelle, parfois à la limite de la nonchalance, doté d'une extraordinaire vision du jeu. Il était également un exceptionnel tireur de coups de pied arrêtés.

Surnommé "l'architecte", il a été sélectionné à 116 reprises avec l'équipe d'Italie, avec laquelle il a été champion du monde en 2006. En 2012, lors de l'Euro en Ukraine et en Pologne, il avait été brillant tout au long de la compétition, conclue pour les Italiens par une finale perdue face à l'Espagne.


Avec AFP

See all News Updates of the Day

Ribéry privé de demi-finale de Coupe d'Allemagne

Franck Ribéry célèbre son but lors du match contre Stuttgart, Allemagne, le 9 avril 2016.

L'attaquant français du Bayern Munich Franck Ribéry a décidé de ne pas disputer la demi-finale de coupe d'Allemagne face à Brême mercredi, en raison de douleurs musculaires, a indiqué le club bavarois.

Ribéry, 36 ans, a décidé au dernier moment de ne pas se rendre à Brême après s'être plaint de "problèmes neuromusculaires", a précisé le club sur son site.

L'ancien international français devrait mettre un terme à 12 ans de carrière au Bayern à la fin de la saison, formation avec laquelle il a remporté huit titres de champion et cinq coupes d'Allemagne.

Le Bayern affronte Brême pour la seconde fois en quelques jours, après s'être imposé samedi à Munich en championnat (1-0) contre le club nordiste.

Mercredi, les coéquipiers de Ribéry se rendent au Weserstadion (18H45 GMT) pour une place en finale de coupe d'Allemagne le 25 mai contre le RB Leipzig.

Outre Ribéry, les Bavarois seront aussi privés de l'attaquant néerlandais Arjen Robben et du gardien allemand Manuel Neuer, tandis que le défenseur central Niklas Suele est suspendu pour un match de coupe.

Zidane fixe comme "premier objectif" de reconquérir la Liga

Zinedine Zidane lors d'une conférence de presse à Madrid, Espagne, le 31 mai 2018.

Le Real Madrid, mathématiquement écarté depuis mardi de la course au titre en Championnat d'Espagne, doit avoir pour "premier objectif" de reconquérir la Liga la saison prochaine et de rompre l'hégémonie du FC Barcelone, a prévenu mercredi l'entraîneur merengue Zinédine Zidane.

C'est vrai que quand on regarde les deux dernières années, il y a une équipe qui a été supérieure, qui l'a démontré", a déclaré le technicien français en conférence de presse à la veille d'un déplacement à Getafe jeudi pour la 34e journée.

"Mais je ne pense pas qu'on laisse ça de côté. De toute façon, comme chaque année, c'est notre premier objectif l'année prochaine", a-t-il ajouté. "Dans la durée c'est la compétition la plus longue, c'est celle-là qu'il ne faut pas louper pour moi. Et je vais mettre ça dans la tête de mes joueurs. C'est notre pain quotidien et ce sera la Liga."

Vainqueur d'Alavés 2-0, le FC Barcelone a effleuré mardi son 26e titre de champion d'Espagne, le huitième en onze ans, qu'il peut décrocher samedi s'il bat Levante... à moins d'une défaite de l'Atlético Madrid contre Valence mercredi soir, synonyme de trophée pour les Catalans.

Triple lauréat de la Ligue des champions lors de son premier mandat sur le banc merengue (2016-2018), Zidane a souvent répété que le jour le plus heureux de sa carrière d'entraîneur avait été la conquête du titre de champion d'Espagne en mai 2017.

"Sans dévaluer le reste, dans ce club on essaie toujours d'être sur tous les tableaux, mais le quotidien ce sera la Liga", a-t-il insisté, sans vouloir s'appesantir sur les raisons de la domination barcelonaise ces dernières années.

"Je ne sais pas, il y a beaucoup de choses, pas une seule en particulier. Nous, l'an prochain, on va justement essayer de débuter la Liga de la meilleure des manières (...) sinon ce sera à nouveau compliqué", a-t-il fait valoir. "(Les Barcelonais) ont mieux fait les choses dernièrement, c'est vrai, mais il faut changer ça. L'an prochain, il faut inverser la dynamique. Pour moi, le plus important c'est la Liga", a-t-il conclu.

Plus de champagne pour le vainqueur de la Coupe d'Angleterre

Gary Cahill éclate de joie après la victoire en finale de la Coupe d'Angleterre 1-0 contre Manchester United, au stade de Wembley, 19 mai 2018.

Que ce soit Watford ou Manchester City, le champagne c'est fini: le vainqueur de la prochaine Coupe d'Angleterre le 18 mai ne fêtera plus son triomphe au champagne, a annoncé la Fédération anglaise de football (FA) mercredi.

"Dans toutes les compétitions organisées par la FA, les équipes victorieuses recevront un +champagne+ non alcoolisé pour leurs célébrations, à partir de la finale de la FA Cup cette année", explique la FA dans un communiqué relayé par les médias britanniques.

"Cela a pour but de s'assurer que nous sommes aussi inclusifs que possible, pour les joueurs et les communautés qui peuvent être interdits de consommer de l'alcool, ainsi que pour tous les joueurs âgés de moins de 18 ans", justifie la FA.

La finale de la Coupe d'Angleterre, organisée le samedi 18 mai à Wembley, opposera Watford à Manchester City.

La FA Cup, disputée pour la première fois lors de la saison 1871-1872, est la plus vieille compétition nationale du monde du football.

NBA: Lillard affole Portland

Damian Lillard, à gauche, Portland, le 8 mars 2016.

Damian Lillard, grâce à un incroyable panier à trois points marqué à la dernière seconde à quasiment dix mètres de l'arceau, a qualifié sa franchise de Portland pour les demi-finales de la conférence Ouest de la NBA, aux dépens d'Oklahoma City mardi.

Auteur d'un match fou à 50 points, la star des Blazers a pris les choses en main à cinq secondes de la sirène, alors que les deux équipes étaient à égalité. Mais personne n'imaginait que le meneur resterait si loin du cercle pour déclencher son tir. L'audace a payé: les joueurs du Thunder, éliminés quatre rencontres à une dans la série et battus 118-115 dans ce match N.5 alors qu'ils menaient de 15 points dans le dernier quart, ont constaté les dégâts, devant un public de Portland en fusion.

"Parfois, c'est à ton tour d'avoir à traverser quelque chose. Et quand tu continues de te battre, de travailler, il y a une récompense qui t'attend", a philosophé le joueur âgé de 28 ans.

Son rival d'Oklahoma City, l'emblématique Russell Westbrook, essuie une nouvelle désillusion: pour la troisième année consécutive, il a certes réalisé la performance exceptionnelle de compter un triple double de moyenne (trois unités de statistiques supérieures à 10) en fin de saison régulière, mais sa franchise a été éliminée dès le premier tour des play-offs. Pourtant, OKC n'a cessé de se renforcer en deux ans, avec les arrivées notables de Paul George (2017) et Dennis Schröder (2018).

Au contraire, les Blazers étaient eux bien diminués par l'absence de leur pivot Jusuf Nurkic, victime en toute fin de saison régulière d'une effroyable double fracture à la jambe gauche. Mais Portland a trouvé les ressources en donnant les clés du jeu à Lillard, en puisant aussi un surplus de motivation lors de la défaite au match N.3. Sur le parquet à l'issue de celle-ci, les joueurs du Thunder ne s'étaient pas privés de célébrer avec exubérance leur premier succès de la série.

"Ils sont sortis en faisant toutes ces célébrations... Après une victoire, c'est ça qu'ils ont décidé de faire. Nous, on s'est dit qu'on voulait gagner quatre matches, et qu'il n'y aurait ensuite plus rien à dire", a expliqué Lillard.

- Demies connues à l'Est -

Les Blazers ne connaissent pas encore leur adversaire en demi-finale de conférence Ouest, mais ils en savent un peu plus. Denver a en effet pris un avantage important sur San Antonio mardi, en remportant devant son public le match N.5 (108-90) pour mener 3-2 dans la série avant de se déplacer au Texas jeudi.

Tout est clair à l'Est en revanche, où les demi-finales sont connues. Sans surprise, Toronto et Philadelphie se retrouveront, après avoir assuré leur qualification mardi en s'imposant tous deux dès le 5e match. L'autre demie, connue depuis la veille, opposera Milwaukee à Boston.

Les Toronto Raptors ont surclassé le Magic d'Orlando 115-96, avec un Kawhi Leonard déterminant (27 points). Pascal Siakam aussi s'est illustré, avec 24 points, six rebonds et quatre passes.

Quant aux Sixers de Philadelphie, ils ont terminé le travail contre Brooklyn, 122-100, à l'issue d'un match qu'ils ont largement maîtrisé, à la faveur notamment des 23 points et 13 rebonds de Joel Embiid.

Celui-ci n'a pas peur d'affirmer les ambitions de sa franchise: "On prendra match après match mais nous savons que nous avons le talent pour tout gagner", a-t-il affirmé.

- Résultats des matches du 1er tour des play-offs de la Ligue nord-américaine de basket (NBA), disputés mardi (toutes les séries se disputent au meilleur des sept matches):

. CONFERENCE EST

A Toronto,

Toronto bat Orlando 115 - 96

Toronto qualifié pour le prochain tour, vainqueur quatre victoires à une

A Philadelphie,

Philadelphie bat Brooklyn 122 - 100

Philadelphie qualifié pour le prochain tour, vainqueur quatre victoires à une

Les demi-finales:

Milwaukee - Boston

Toronto - Philadelphie

. CONFERENCE OUEST

A Denver,

Denver bat San Antonio 108 - 90

Denver mène la série 3-2

A Portland,

Portland bat Oklahoma City 118 - 115

Portland qualifié pour le prochain tour, vainqueur quatre victoires à une

Avec AFP

La page des sports du 23 avril avec Yacouba Ouédraogo

La page des sports du 23 avril avec Yacouba Ouédraogo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:58 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG