Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

Fernando Hierro quitte son poste de sélectionneur de l'Espagne

Le sélectionneur espagnol, Fernando Hierro réagit après la défaite de son équipe aux tirs au but lors des seizièmes de finale entre l'Espagne et la Russie, à la Coupe du monde 2018 au stade Luzhniki de Moscou, Russie, 1er juillet 2018.

Fernando Hierro a quitté son poste de sélectionneur de l'Espagne après la décevante élimination du Mondial-2018 au stade des 8es de finale, a annoncé dimanche la Fédération espagnole (RFEF).

"Après avoir marché de nombreux kilomètres côte à côte, la Fédération espagnole et Fernando Hierro mettent fin à leur relation maintenant que la participation de l'Espagne au Mondial en Russie est terminée", écrit la RFEF dans un communiqué.

La Fédération précise que Hierro "a refusé" de redevenir directeur sportif de la sélection, poste qu'il occupait avant de devenir sélectionneur, "pour embrasser de nouveaux horizons et entreprendre de nouveaux défis professionnels".

L'ancien défenseur central, âgé de 50 ans, avait été nommé en urgence à la tête de la sélection espagnole deux jours avant le premier match de la Roja au Mondial en Russie en remplacement de Julen Lopetegui, limogé pour avoir annoncé sa signature en tant que prochain entraîneur du Real Madrid.

La RFEF a d'ailleurs remercié dimanche l'ancien capitaine du Real Madrid pour "son engagement et son sens des responsabilités lorsqu'il a fallu prendre la tête de l'équipe nationale dans une situation extraordinaire".

>> Lire aussi : La Russie élimine l'Espagne aux tirs au but

Depuis l'élimination de la Roja au Mondial par la Russie aux tirs au but, la presse espagnole donnait pour acquis que la Fédération cherchait un nouveau sélectionneur, spéculant sur les noms des ex-internationaux Luis Enrique Martinez, Quique Sanchez Flores ou encore Miguel Gonzalez dit "Michel".

La RFEF n'a pas donné d'indication dimanche sur le successeur de Hierro.

L'Espagne a terminé première de son groupe B au Mondial russe, avec une victoire contre l'Iran et deux matchs nuls contre le Portugal en ouverture et le Maroc.

Avec AFP

Toutes les actualités

Votre page des sports du 21 août avec Yacouba Ouédraogo

Votre page des sports du 21 août avec Yacouba Ouédraogo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:20 0:00

Le foot, pour lutter contre la stigmatisation

Le foot, pour lutter contre la stigmatisation
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:45 0:00

Alain Giresse n'est plus sélectionneur de la Tunisie

Alain Giresse lors d'un match entre le Sénégal et l'Algérie, Guinée Equatoriale, le 27 janvier 2017

La Fédération tunisienne de football (FTF) a annoncé mercredi avoir mis fin "à l'amiable" à son contrat avec l'entraîneur français Alain Giresse, ancien joueur star des années 1970-80, qui occupait le poste de sélectionneur depuis moins d'un an.

Dans un bref communiqué publié sur sa page Facebook, la FTF ne précise pas les raisons de cette décision, ni le nom du nouveau sélectionneur des Aigles de Carthage.

En décembre 2018, M. Giresse avait signé un contrat de 18 mois renouvelable pour entrainer l'équipe nationale tunisienne en remplacement du Tunisien Faouzi Benzarti.

Après des débuts chaotiques, la Tunisie s'est, cette année, hissée en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations, où elle a été battue par le Sénégal.

Giresse, 67 ans, a longtemps été un pilier des Girondins de Bordeaux et de l'équipe de France (47 sélections). Comme entraîneur, il a successivement dirigé le Gabon (2006-2010), le Mali (2010-2012) et le Sénégal (2013-2015), avant de retourner au Mali entre 2015 et 2017.

Il a démissionné en septembre 2017, à la suite des mauvais résultats de la sélection lors des qualifications pour le Mondial-2018 en Russie, auquel elle n'a pas participé.

La Kényane Hellen Obiri s'alignera sur 5.000 et 10.000 m aux Mondiaux d'athlétisme

Hellen Onsando Obiri lors du 5.000 m des jeux olympiques d'été, Rio de Janeiro, le 16 aout 2016

La spécialiste kényane du demi-fond Hellen Obiri a annoncé mercredi qu'elle allait s'aligner à la fois sur le 5km et sur le 10km aux Mondiaux de Doha (28 septembre-6 octobre).

Disposant d'une wild card pour le 5.000 m dont elle est la tenante du titre, elle s'est qualifiée pour le 10.000 m en terminant deuxième de la course qualificative de la fédération kényane mercredi, derrière la médaillée de bronze aux Mondiaux de 2017 Agnes Tirop.

Obiri ambitionne de devenir l'une des rares athlètes à gagner sur les deux distances lors d'un même championnat. "Le temps humide m'a été favorable les trois fois où j'ai couru à Doha", a justifié la coureuse de 29 ans à l'AFP.

"Je sais que la mission sera dure mais je compte augmenter mon entraînement les cinq prochaines semaines avant de partir à Doha".

La Fifa nomme un comité de normalisation à la fédération égyptienne

Mohamed Salah remporte le match de qualification à la CAN 2019 entre l’Egypte et le Niger, Egypte, le 8 septembre 2018.

Un comité de normalisation a été nommé par la Fifa pour gérer la Fédération égyptienne de football (EFA), à la suite de la démission de son président durant la Coupe d'Afrique des Nations, a annoncé mardi l'instance.

Le président de la Fédération égyptienne, Hani Abou Rida, avait présenté "sa démission" et "limogé" toute l'équipe technique de la sélection nationale après son élimination surprise début juillet en 8e de finale de la CAN, disputée en Egypte.

Tous les membres du conseil d'administration de la fédération avaient également été invités à présenter leur démission.

"Conformément à ses statuts", la FIFA a nommé un comité de normalisation qui devra notamment "assurer la gestion des affaires courantes" et "organiser des élections pour tous les membres de l'EFA", a indiqué l'instance dans un communiqué.

Ce comité, composé de cinq personnes, est présidé par Amr Youssef Hassan El Ganainy.

La mission de ce comité expirera au plus tard au 31 juillet 2020.

Voir plus

XS
SM
MD
LG