Liens d'accessibilité

Face à Trump, un journal chinois veut "davantage d'armes nucléaires"


La "Une" d'un journal chinois avec en manchette une photo du président élu des Etats-Unis, Donald Trump, et le titre "Contre-attaque de l'outsider" est affiché dans un kiosque à journaux à Pékin, en Chine, 10 novembre 2016.

La Chine doit "sensiblement" augmenter ses dépenses militaires et produire davantage d'armes nucléaires face au président élu des Etats-Unis Donald Trump, exhorte jeudi un journal chinois nationaliste proche du pouvoir.

Pékin doit "produire davantage d'armes nucléaires stratégiques et accélérer le déploiement du missile balistique intercontinental DF-41" afin de protéger ses intérêts si M. Trump accule la Chine "d'une manière inacceptable", souligne le Global Times dans un éditorial.

Le montant des dépenses militaires de Pékin en 2015 (214 milliards de dollars) place la Chine au 2e rang mondial, loin derrière les Etats-Unis (595 milliards), selon l'institut suédois Sipri. Donald Trump a promis mardi d'augmenter ces dépenses.

Le DF-41, en cours de tests, peut emporter plusieurs têtes nucléaires. Il a une portée de 12.000 km, ce qui lui permettrait d'atteindre les Etats-Unis, selon l'institut spécialisé en défense Jane's.

Lors de sa campagne électorale, M. Trump s'en est régulièrement pris à la Chine, traitée notamment "d'ennemie". L'éditorial du Global Times fait suite à de virulentes attaques de Donald Trump contre la politique commerciale et militaire chinoise. Le président élu avait également défié Pékin en parlant la semaine dernière avec la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen.

Pékin considère l'île de Taïwan, séparée politiquement du reste de la Chine depuis 1949, comme une province chinoise, et s'oppose à tout contact officiel entre des dirigeants étrangers et les autorités de l'île.

"Nous devons être mieux préparés militairement concernant la question taïwanaise pour faire en sorte que ceux qui plaident pour l'indépendance de Taïwan soient sanctionnés et être mieux préparés en cas de provocations américaines en mer de Chine méridionale", martèle le Global Times.

Pour le quotidien China Daily aussi, "la Chine doit se préparer au pire". "Ce qui est arrivé ces dernières semaines laisse supposer que les relations sino-américaines sont face à des incertitudes comme jamais auparavant: Trump ne fait pas qu'aboyer, il peut mordre aussi".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG