Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La Belgique officiellement sans ambassadeur en RDC


Inauguration du chantier de construction de la nouvelle ambassade de Belgique, à Kinshasa, le 12 août 2013.

La Belgique a affirmé lundi qu'elle n'était plus représentée par un ambassadeur en République démocratique du Congo après une série de tensions diplomatiques entre Bruxelles et Kinshasa dues à la crise politique en RDC.

"Nous pouvons confirmer qu’il a été décidé à la fin janvier de rappeler notre ambassadeur de Kinshasa du fait que la RDC n’est plus représentée au niveau d’ambassadeur à Bruxelles depuis plus d’un an, ainsi qu’en raison du contexte bilatéral et de la situation sur place", a indiqué à l'AFP un porte-parole du ministère belge des Affaires étrangères.

>> Lire aussi : Les Congolais naufragés de l'espace Schengen

"Notre ambassadeur s’est vu depuis attribuer de nouvelles fonctions au sein de l’administration. La Belgique maintient le dialogue avec la RDC et espère que les tensions bilatérales pourront être résolues, de manière à ce que la Belgique et la RDC puissent à nouveau être représentées au niveau d’ambassadeur à Kinshasa et à Bruxelles", a ajouté cette source jointe depuis Kinshasa.

L'ambassadeur, Bertrand de Combrugghe, avait été rappelé à Bruxelles en février pour consultation, une procédure normale, avait avancé à l'époque la Belgique.

Son départ était intervenu après la décision de Kinshasa de fermer la "maison Schengen", sorte de consulat européen géré par la Belgique qui instruit les demandes de visa pour 18 pays européens.

Kinshasa avait réagi à la décision de la diplomatie belge de redéployer l'aide publique au développement vers des ONG pour protester contre la crise politique en RDC.

>> Lire aussi : La RDC oblige Brussels Airlines à réduire ses vols vers Kinshasa

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, avait vivement condamné la répression de la première marche des catholiques demandant au président Kabila de s'engager à quitter le pouvoir (six morts le 31 décembre).

Lors de sa dernière visite à Kinshasa le 30 novembre, M. Reynders avait inauguré la nouvelle ambassade belge, l'une des plus grandes de la capitale, en l'absence des responsables congolais qui ne l'avaient pas reçu.

La RDC traverse une crise politique depuis la fin du deuxième et dernier mandat du président Kabila le 20 décembre 2016, ses adversaires l'accusant de vouloir rester au pouvoir coûte que coûte.

Des élections sont prévues le 23 décembre.

Avec AFP

Voir les commentaires (2)

Ce forum a été clos.
XS
SM
MD
LG