Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Asie

En pleine impasse diplomatique, Moon relance l'idée d'une visite de Kim à Séoul

Le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un à Panmunjom à l'intérieur de la zone démilitarisée séparant les deux Corée, Corée du Sud, le 27 avril 2018. Korea Summit Press Pool / Pool via Reuters

Le président sud-coréen Moon Jae-in a appelé mardi à redoubler d'effort en matière diplomatique avec Pyongyang afin de permettre une visite à Séoul du leader nord-coréen Kim Jong Un, alors même que ce dernier vient de renoncer au moratoire sur les essais nucléaires.

Ce nouvel appel du chef d'Etat de centre-gauche, qui n'a jamais cessé de prôner le dialogue avec le Nord depuis son élection en 2017, intervient aussi moins d'une semaine après que M. Kim a menacé, lors d'une réunion du parti au pouvoir, de montrer au monde "une nouvelle arme stratégique".

Dans ses propos aux responsables de son parti, M. Kim n'a jamais mentionné la Corée du Sud. Depuis le fiasco diplomatique de son dernier sommet avec le président américain Donald Trump, à Hanoï en février, Pyongyang a multiplié les tirades contre le Sud, affirmant ne plus rien avoir à discuter avec son voisin.

Ce qui n'a pas empêché le président sud-coréen de tendre à nouveau la main au Nord mardi.

"J'espère que la Corée du Sud et la Corée du Nord pourront faire des efforts ensemble afin que soient réunies les conditions pour qu'ai lieu au plus tôt la visite réciproque du président Kim Jong Un", a-t-il déclaré lors de son discours de la nouvelle année.

L'invitation à venir à Séoul avait été adressée à M. Kim lors du dernier sommet intercoréen, en septembre 2018, quand M. Moon s'était rendu à Pyongyang, à une époque qui semble désormais très lointaine au cours de laquelle la péninsule vivait une exceptionnelle détente.

"J'ai la volonté de rencontrer de façon répétée (M. Kim) et de dialoguer sans relâche", a poursuivi M. Moon dans ce discours télévisé.

Il a aussi avancé l'idée de consultations avec Pyongyang pour présenter aux Jeux olympiques de Tokyo cet été une seule délégation coréenne en vue d'un défilé commun lors de la cérémonie d'ouverture.

C'est derrière un drapeau coréen représentant la péninsule en bleu sur fond blanc que les deux Corées avaient défilé conjointement en 2018 lors de l'ouverture des Jeux d'hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud. Une équipe coréenne unifiée avait participé au tournoi de hockey sur glace féminin.

Depuis ces JO, plusieurs équipes unifiées ont marché dans les pas des hockeyeuses, en judo, basketball ou handball.

L'idée d'une candidature commune à l'organisation des Jeux de 2032 avait même été avancée.

Mais voilà des mois que cette "diplomatie du sport" est également au point mort.

Avec AFP

Toutes les actualités

Des villes chinoises en quarantaine

Des villes chinoises en quarantaine
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:19 0:00

Le Pakistan lance un missile balistique avec succès

Le Pakistan lance un missile balistique avec succès
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:19 0:00

Irak- foule à Bagdad pour réclamer le départ des troupes américaines

Irak- foule à Bagdad pour réclamer le départ des troupes américaines
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:04 0:00

Une épidémie à un mystérieux virus fait 25 morts et 830 cas en Chine

Une épidémie à un mystérieux virus fait 25 morts et 830 cas en Chine
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:47 0:00

Virus : Des millions de Chinois confinés

Virus : Des millions de Chinois confinés
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:30 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG