Liens d'accessibilité

En images : A Niamey, des migrants en transit vers l'Europe racontent leur histoire

Dans le quartier Pays-Bas de Niamey, au Niger, de nombreux migrants voulant rejoindre l'Europe sont en transit. Certains sont prêts à continuer la route. D'autres, éprouvés par le voyage ou ruinés, veulent rentrer chez eux. Regardez les images de notre envoyé spécial à Niamey, Nicolas Pinault.
Voir plus

Mariam Kone, originaire de Sierra Leone, vit dans le quartier Pays Bas de Niamey comme beaucoup d'autres migrants. 3 mars 2016. (VOA/Nicolas Pinault)
1

Mariam Kone, originaire de Sierra Leone, vit dans le quartier Pays Bas de Niamey comme beaucoup d'autres migrants. 3 mars 2016. (VOA/Nicolas Pinault)

Laurent Tindano, à g., est bénévole à Saint-Gabriel de Garbado à Niamey. Il explique aux migrants comment trouver de l'aide, le 3 mars 2016. (VOA/Nicolas Pinault)
2

Laurent Tindano, à g., est bénévole à Saint-Gabriel de Garbado à Niamey. Il explique aux migrants comment trouver de l'aide, le 3 mars 2016. (VOA/Nicolas Pinault)

Kevin, originaire de Monrovia, vit au Niger depuis trois ans. Il a tenté six fois, en vain, de rejoindre l'Europe via la Libye. 3 mars 2016. (VOA/Nicolas Pinault)
3

Kevin, originaire de Monrovia, vit au Niger depuis trois ans. Il a tenté six fois, en vain, de rejoindre l'Europe via la Libye. 3 mars 2016. (VOA/Nicolas Pinault)

Henri est un Camerounais de Yaoundé. Il a quitté son pays en 2014 et a réussi à rejoindre le Maroc. Mais il n'a pas pu payer le bateau pour l'Espagne. Niamey, le 3 mars 2016. (VOA/Nicolas Pinault)
4

Henri est un Camerounais de Yaoundé. Il a quitté son pays en 2014 et a réussi à rejoindre le Maroc. Mais il n'a pas pu payer le bateau pour l'Espagne. Niamey, le 3 mars 2016. (VOA/Nicolas Pinault)

Modeste Younkagaba a quitté le Cameroun à 17 ans. Comme beaucoup de mineurs non accompagnés, il a enduré ce dur voyage seul. Maintenant, il veut rentrer chez lui. (VOA/Nicolas Pinault)
5

Modeste Younkagaba a quitté le Cameroun à 17 ans. Comme beaucoup de mineurs non accompagnés, il a enduré ce dur voyage seul. Maintenant, il veut rentrer chez lui. (VOA/Nicolas Pinault)

George a vendu sa moto en 2015 à Monrovia pour payer son voyage en Europe. "C'était une erreur", dit-il à VOA. Niamey, le 3 mars 2016. (VOA/Nicolas Pinault)
6

George a vendu sa moto en 2015 à Monrovia pour payer son voyage en Europe. "C'était une erreur", dit-il à VOA. Niamey, le 3 mars 2016. (VOA/Nicolas Pinault)

Rachelle a vendu son salon de coiffure à Douala, au Cameroun. Elle ne veut pas montrer son visage car elle est encore traumatisée par son viol à Oran. 3 mars 2016. (VOA/Nicolas Pinault)
7

Rachelle a vendu son salon de coiffure à Douala, au Cameroun. Elle ne veut pas montrer son visage car elle est encore traumatisée par son viol à Oran. 3 mars 2016. (VOA/Nicolas Pinault)

Quartier Pays-Bas, à Niamey, au Niger, le 3 mars 2016. Pas loin de l'aéroport, c'est ici que la plupart des migrants qui se dirigent vers la Libye transitent. (VOA/Nicolas Pinault)
8

Quartier Pays-Bas, à Niamey, au Niger, le 3 mars 2016. Pas loin de l'aéroport, c'est ici que la plupart des migrants qui se dirigent vers la Libye transitent. (VOA/Nicolas Pinault)

XS
SM
MD
LG