Liens d'accessibilité

En images : le jihadiste malien demande pardon pour la destruction des mausolées de Tombouctou

Un jihadiste malien Ahmad Al Faqi Al Mahdi a demandé pardon lundi à son peuple en plaidant coupable, à l'ouverture de son procès historique à la CPI, de la destruction en 2012 de mausolées classés au Patrimoine mondial de l'humanité à Tombouctou, appelant les musulmans à ne pas imiter ces actes "diaboliques".
Voir plus

Ahmad Al Mahdi Al Faqi assis au tribunal lors de sa comparution initiale devant la Cour pénale internationale à La Haye, Pays-Bas, 30 septembre 2015.
1

Ahmad Al Mahdi Al Faqi assis au tribunal lors de sa comparution initiale devant la Cour pénale internationale à La Haye, Pays-Bas, 30 septembre 2015.

Le chef de maçon Alassane Ramiya examine une tombe après l'attaque à Tombouctou, au Mali, le 4 avril 2014.
2

Le chef de maçon Alassane Ramiya examine une tombe après l'attaque à Tombouctou, au Mali, le 4 avril 2014.

Mohamed Maouloud Ould Mohamed, le preneur de soin des tombes de Tombouctou, prie sur l'une des tombes, le 4 avril 2014.
3

Mohamed Maouloud Ould Mohamed, le preneur de soin des tombes de Tombouctou, prie sur l'une des tombes, le 4 avril 2014.

Mohamed Maouloud Ould Mohamed, le preneur de soin des tombe de Tombouctou, le 4 avril 2014.
4

Mohamed Maouloud Ould Mohamed, le preneur de soin des tombe de Tombouctou, le 4 avril 2014.

Le chef de maçon Alassane Ramiya inspecte une tombe après qu'elle ait été endommagée à Tombouctou, au Mali, le 4 avril 2014.
5

Le chef de maçon Alassane Ramiya inspecte une tombe après qu'elle ait été endommagée à Tombouctou, au Mali, le 4 avril 2014.

XS
SM
MD
LG