Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Les autorités turques convoquent l'ambassadeur saoudien pour la disparition d'un journaliste de Ryad


Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi parle sur son téléphone portable lors du Forum économique mondial de Davos, Suisse, 29 janvier 2011. (AP Photo/Virginia Mayo, File)

L'ambassadeur saoudien en Turquie a été convoqué mercredi par le ministère turc des Affaires étrangères après la disparation à Istanbul d'un journaliste saoudien critique de Ryad, a indiqué jeudi une source diplomatique turque.

L'ambassadeur a été reçu mercredi après-midi au ministère par le vice-ministre turc des Affaires étrangères Yavuz Selim Kiran, selon la source diplomatique et l'agence étatique Anadolu.

Jamal Khashoggi, rédacteur d'articles d'opinion pour le Washington Post notamment, n'a pas été vu depuis qu'il est entré au consulat de son pays mardi vers 10H00 GMT.

Selon sa fiancée, une femme turque dénommée Hatice A., M. Khashoggi s'était rendu au consulat pour effectuer des démarches administratives en vue de leur mariage, mais n'en est jamais ressorti.

Ankara et Ryad ont donné des versions contradictoires sur les circonstances de sa disparition.

"Selon les informations dont nous disposons, l'individu en question, qui est un Saoudien, se trouve au consulat saoudien à Istanbul", a déclaré à la presse mercredi le porte-parole de la présidence turque Ibrahim Kalin.

Mais Ryad a pour sa part affirmé, via l'agence officielle de presse saoudienne SPA, que l'intéressé avait quitté les locaux de la mission diplomatique.

Le consulat général d'Arabie saoudite à Istanbul "effectue les procédures de suivi et la coordination avec les autorités locales turques pour découvrir les circonstances de la disparition de Jamal Khashoggi après qu'il a quitté le bâtiment du consulat", selon un communiqué publié par la SPA, sans davantage de détails.

M. Khashoggi s'est exilé aux Etats-Unis l'année dernière par crainte d'une arrestation, après avoir critiqué certaines décisions du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane et l'intervention militaire de Ryad au Yémen.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG