Liens d'accessibilité

"Parfaite convergence de vues" entre le Sénégal et la Chine

  • VOA Afrique

Le vice-président chinois Li Yuanchao. (Archives)

Dakar et Pékin ont une "parfaite convergence de vues" sur les grands dossiers de la politique internationale, a affirmé dimanche le chef de la diplomatie sénégalaise à l'occasion de la visite au Sénégal du vice-président chinois, Li Yuanchao.

"Nous avons échangé sur les grands dossiers de la politique internationale pour constater la parfaite convergence de vues entre le Sénégal et la Chine", affirmé le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, à la télévision publique sénégalaise RTS, après une audience avec le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Qian Hongshan.

M. Qian a de son côté évoqué une coopération fructueuse entre les deux pays, selon ses propos traduits en français par une interprète.

"Les secteurs prioritaires sont les infrastructures comme la construction du parc industriel" en cours à Diamniadio, à environ 40 kilomètres au sud-est de Dakar, "le commerce, la pêche, le (secteur) ferroviaire", a dit le diplomate chinois.

"En outre, nous coopérons parfaitement sur les échanges humains et culturels, puisque nos relations ne se limitent pas qu'à l'économie", a-t-il ajouté.

Arrivés samedi à Dakar, le vice-président chinois et sa délégation ont visité dimanche le pôle industriel de Diamniadio en compagnie du Premier ministre sénégalais Mahammed Boun Abdallah Dione, a constaté un photographe de l'AFP.

"Nous encouragerons les entreprises chinoises à s'installer dans ce parc industriel", a dit Li Yuanchao, selon des propos rapportés par la RTS et l'Agence de presse sénégalaise (APS, officielle).

Selon l'agence de presse chinoise Xinhua, M. Li doit inaugurer lundi le siège de l'Institut Confucius à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad, publique), où la langue chinoise est enseignée depuis 2013. Depuis cette date, "environ 500 étudiants (y) ont été formés".

Pékin et Dakar ont rétabli leurs relations diplomatiques en 2005, après un divorce de près de dix ans dû à la reconnaissance de Taïwan par le Sénégal.

Depuis, la Chine multiplie les annonces de dons, prêts, projets de coopération dans ce pays d'Afrique francophone qui a ces dernières années diversifié ses partenaires commerciaux en se tournant vers les pays arabes et asiatiques.

Entre 2014 et 2015, les exportations sénégalaises vers la Chine ont presque quadruplé à 70,042 milliards de francs CFA, selon le ministère du Commerce sénégalais, et la Chine "est passée de la 24ème place des principaux clients du Sénégal en 2013, à la 5ème place en 2015".

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG