Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Deux hommes arrêtés après le match interrompu pour insultes racistes en Angleterre


L'Anglais Ruben Loftus-Cheek, à gauche, et le Belge Thorgan Hazard lors du match entre l'Angleterre et la Belgique à la Coupe du Monde 2018 à Kaliningrad en Russie le 28 juin 2018.

Deux hommes ont été arrêtés lundi dans le cadre de l'enquête sur les incidents présumés racistes qui ont provoqué l'interruption d'un match qualificatif pour la Coupe d'Angleterre, samedi, entre Haringey Borough (7e division) et Yeovil Town (5e division).

Les deux hommes, âgés de 23 et 26 ans, sont en garde à vue dans un poste de police du Somerset (sud-ouest), où se situe Yeovil, a détaillé la Metropolitan Police, chargée de l'enquête.

Ils sont soupçonnés d'agression à caractère raciste.

Les joueurs des deux équipes avaient quitté la pelouse alors qu'il restait encore environ 25 minutes de jeu après que le gardien camerounais de Haringey, Douglas Fajetat, et le défenseur Coby Rowe ont été pris à partie par des supporters de Yeovil.

Des projectiles avaient été lancés, des crachats, et des insultes racistes proférées à l'encontre des deux joueurs, après qu'un pénalty eut été sifflé en faveur de Yeovil et transformé pour l'ouverture du score.

"Je suis allé prendre le ballon dans le but après qu'ils ont marqué le pénalty et un joueur de Yeovil essayait de calmer les supporters", a raconté Coby Rowe au quotidien le Daily Mail.

"J'étais avec lui, pour leur dire de se calmer et ils ont commencé à être plus agressifs et à jeter des trucs, lançant des insultes, etc... C'est là j'ai entendu une insulte raciste (...) Le supporter m'a traité de +con de noir+", a-t-il précisé.

Très en colère, le joueur a été retenu par des stewards du stade et l'entraîneur de Haringey a décidé de faire rentrer ses joueurs aux vestiaires, suivis par ceux de Yeovil.

Après quelques minutes de discussion, les joueurs de Yeovil ont décidé d'être solidaires de leurs adversaires et le match comptant pour le 4e tour qualificatif pour la Coupe d'Angleterre a été définitivement arrêté.

Lundi, la fédération anglaise, qui a aussi lancé une enquête, a décidé que le match serait rejoué le 29 octobre à Haringey.

Preuve le problème du racisme dans les stades est encore d'actualité à tous les niveaux de compétitions, Manchester United a confirmé lundi qu'un de ses supporters avait été expulsé d'Old Traford pendant le match contre Liverpool dimanche pour avoir proféré des insultes racistes.

"Nous considérons l'enquête sur cet incident comme une priorité pour nous", a assuré un porte-parole du club à l'agence angaise PA.

La très grande majorité des clubs anglais ont une politique très stricte sur ce genre de comportement et ils n'hésitent pas à bannir à vie les supporters lorsque les faits sont avérés.

Cet incident a eu un fort retentissement en Angleterre, quelques jours après que le match éliminatoire pour l'Euro-2020 Bulgarie-Angleterre a été interrompu brièvement à deux reprises pour des cris racistes provenant des tribunes et visant les joueurs noirs anglais.

XS
SM
MD
LG