Liens d'accessibilité

Deux des cinq mineurs pris au piège retrouvés morts en Afrique du Sud

  • VOA Afrique

Un mineur suspecté illégal est interrogé par la police après être sorti de la mine de Langlaagte, en Afrique du sud, le 12 septembre 2016.

Deux des cinq mineurs pris au piège après l'effondrement partiel d'une mine d'or sud-africaine ont été retrouvés morts.

"Un deuxième mineur pris au piège dans la mine de Kusasalethu près de Carletonville (ouest) depuis vendredi matin a été ramené à la surface. Il a malheureusement succombé à ses blessures", a déclaré dans un communiqué Harmony Gold, la société minière qui exploite le site.

L'incident a eu lieu vendredi matin à 10H30 (08H30 GMT) dans la mine de Kusasalethu, à 80 km de Johannesburg, la capitale économique sud-africaine, après une secousse sismique dont le foyer se trouvait à 3.100 mètres sous la surface terrestre.

L'équipe de secours reste à la recherche des trois autres, a affirmé Harmony Gold.

Géant de la production d'or, numéro 1 mondial de la production de la platine, l'Afrique du Sud possède d'énormes ressources minières ainsi que certaines des mines les plus profondes du monde. Les accidents y sont cependant fréquents.

En 2016, 73 personnes ont perdu la vie dans une des mines sud-africaines, en légère baisse par rapport à 2015, où leur nombre s'élevait à 77.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG