Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Deux corps retrouvés parmi 20 migrants disparus en mer


Des migrants montent dans un camion à destination de l'Algérie, au poste-frontière Assamaka, au Niger, le 3 juin 2018.

Les garde-côtes algériens ont annoncé dimanche avoir retrouvé au large d'Oran les corps d'une mère et de sa fille, portées disparues avec 18 autres migrants après l'incendie de leur embarcation.

L'agence étatique APS avait indiqué vendredi que neuf migrants avaient été secourus après l'incendie la veille de leur embarcation au large des côtes algériennes. Vingt autres personnes qui étaient aussi à bord étaient elles portées disparues.

Selon une source sécuritaire citée par APS, les 29 passagers sont de nationalité algérienne.

Les corps retrouvés samedi soir à environ trois miles (4,8 km) des côtes d'Oran (nord-ouest) ont été identifiés par la gendarmerie comme étant ceux d'une mère et sa fille, a indiqué l'APS dimanche, citant les gardes-côtes algériens.

Le père fait partie des 18 migrants toujours portés disparus et "le fils, secouru, se trouve actuellement à l'hôpital", a ajouté l'agence, précisant que les opérations de recherche se poursuivaient.

Selon un survivant cité par le site d'actualités Echourouk online, un incendie a ravagé l'embarcation quelque temps après son départ d'Oran. Les passagers ont alors sauté en mer pour échapper aux flammes, selon le site.

La cause de cet incendie n'est pas encore connue.

Plus de 2.200 personnes sont mortes ou disparues cette année en tentant de traverser la Méditerranée vers l'Europe, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG