Liens d'accessibilité

Deux arrestations au Maroc en relation avec les attentats en Catalogne


Le ministre de l'Intérieur espagnol Juan Ignacio Zoido, à droite, en compagnie de son homologue marocain, Abdelouafi Laftit, après une réunion au ministère de l’Intérieur à Rabat, Maroc, 29 août 2017.

Selon le ministre de l'Intérieur espagnol Juan Ignacio Zoido présent à Rabat, ces deux arrestations ont été réalisées grâce aux contacts permanents et à la collaboration entre son pays et les autorités marocaines.

Le ministre de l'Intérieur espagnol Juan Ignacio Zoido a déclaré mardi à Rabat que deux hommes soupçonnés d'avoir des liens avec le double attentat commis en Catalogne les 17 et 18 août ont été arrêtés au Maroc.

"Grâce aux contacts permanents et à la collaboration entre les deux pays, les services de sécurité marocains ont procédé ici au Maroc à deux arrestations liées aux attentats de Barcelone et Cambrils. Je ne souhaite pas entrer dans les détails, car ils relèvent encore de l'enquête", a dit le ministre espagnol.

M. Zoido était dans la capitale du Maroc pour "un échange au plus haut niveau" avec son homologue marocain au sujet de l'enquête sur les attaques qui ont fait 16 morts en Espagne.

Les principaux suspects de ces attentats revendiqués par le groupe djihadiste Etat islamique (EI) sont Marocains ou d'origine marocaine. La plupart vivaient en Espagne depuis de nombreuses années.

Le Maroc "collabore étroitement avec les forces de sécurité espagnoles", ont souligné les deux hommes.

Le ministre marocain est lui revenu sur l'implication de Marocains de la diaspora dans des attentats perpétrés en Europe.

"Les enfants des immigrés marocains de la deuxième et troisième génération qui ont vu le jour dans les pays européens ont besoin d'une attention toute particulière (...) pour échapper aux griffes du terrorisme, essentiellement au sein de mosquées non contrôlées ou entre les mains de certains imams extrémistes", a-t-il souligné.

Selon des images diffusées par la chaîne de télévision marocaine 2M, une autre rencontre s'est tenue mardi à Rabat entre de hauts responsables sécuritaires marocains et espagnols, dont le patron du contre-espionnage marocain Abdellatif Hammouchi, et le chef du service des renseignements de la Guardia Civil Pablo Salas.

C'est la troisième visite au Maroc de M. Zoido depuis fin 2016, les deux pays affirmant collaborer de "manière exemplaire" dans la lutte antiterroriste.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG