Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Des écoles toujours fermées à Gao face à l'insécurité au Mali


Dans une école de Gao, au Mali, le 19 mars 2018. (VOA/Boubarcar Touré)

Plusieurs écoles restent fermées dans les régions nord du Mali à cause de l’insécurité cependant les problèmes de manque d’eau et cantine scolaire entravent fortement la réouverture des écoles dans plusieurs communes à Gao.

Les responsables en charge de l’éducation et les partenaires de l’école sont à pieds d’œuvre : des campagnes de sensibilisation sont organisées pour donner la chance à certains enfants.

Reportage de Boubarcar Touré, correspondant à Gao pour VOA Afrique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:16 0:00

Si à Gao et dans les grandes villes du nord du pays, il est possible d’aller à l’école, ce n’est pas le cas dans plusieurs communes de la région où les écoles restent toujours fermées.

Les enseignants ont abandonné leur poste parce qu’ils se sentent en insécurité selon Abdoul Aziz Maiga, secrétaire général du syndicat des enseignants fonctionnaires des collectivités territoriales de Gao.

>> Lire aussi : Le Mali va lancer une "vaste opération" anti-jihadiste dans le centre

Mais il n’y a pas que l’insécurité qui empêche la reprise des cours dans toutes les écoles fermées à en croire les responsables en charge de l’éducation dans la région.

"Nous avons des populations qui se déplacent, et nous avons besoin de cantine, sans lesquelles il est difficile d'ouvrir", explique Oukachata Maiga, directeur Adjoint du centre d’animation pédagogique (CAP) de Gao.

L’absence de l’Etat et certaines pratiques dans le système éducatif malien favorisent la fermeture des écoles.

"A Gao, on est a trois mois de retard de salaire", souligne Alousseini Dirinthié, président coordinateur des comités de gestion scolaire (CGS) de Gao.

Les autorités scolaires et les partenaires de l’école sont à pieds d’œuvre, des tables de concertation organisées ont porté leurs fruits dans certains CAP selon Sadou Abdou, directeur Adjoint de l’Académie d’Enseignement de Gao. "Nous avons rouvert 14 écoles", rappelle-t-il.

>> Lire aussi : Couvre-feu à Gao, en proie à des tensions interethniques

Seul le retour de l’administration et des collectivités peut favoriser la reprise des écoles dans le nord selon Abdoul Aziz Maiga, secrétaire général des enseignants fonctionnaires des collectivités territoriales de Gao.

En tout cas, malgré les nombreux efforts 140 écoles restent toujours fermées sur 576 possibles et la région de Ménaka vient en tête avec 61 écoles fermées sur 81 possibles.

Boubacar Toure, correspondant à Gao

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG