Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Monde

Des dizaines de milliers de juifs à Jérusalem pour la bénédiction des Cohen

Des juifs prient devant le Mur des Lamentations à l'occasion de Pessah, la Pâque juive, dans la vieille ville de Jérusalem, le 6 avril 2015.

Des dizaines de milliers de juifs ont célébré jeudi devant le Mur des Lamentations la traditionnelle bénédiction de masse des Cohen à l'occasion de Pessah, la Pâque juive.

Des centaines de membres de la tribu des Cohanim enveloppés dans le traditionnel châle de prière blanc qui cachaient leur tête et leurs bras ont dispensé leur bénédiction à la foule, dos en direction du mur en levant les bras et en récitant des paroles tirées du quatrième livre de la Bible, a constaté un journaliste de l'AFP.

De nombreux participants à cette cérémonie, qui reprend une tradition antique, ont brandi leurs téléphones portables au-dessus de la foule pour prendre photos et vidéos.

Le Mur des Lamentations est le vestige du mur soutenant le second Temple juif détruit par les Romains en 70. Il se trouve en contrebas de l'esplanade des Mosquées sur laquelle se dressait le temple, et qui est aujourd'hui encore le site le plus sacré pour les juifs, mais aussi le troisième lieu saint de l'islam, après la Mecque et Médine.

Le Mur des Lamentations est situé, comme la Vieille ville qui l'entoure, à Jérusalem-Est, partie palestinienne de Jérusalem annexée et occupée par Israël, donc au cœur du conflit israélo-palestinien.

La Fondation de l'Héritage du Mur Occidental (le Mur des Lamentations), qui gère ce site, a estimé à 80.000 le nombre de participants. La bénédiction a été organisée à deux reprises jeudi matin pour tenir compte de la foule. Les femmes ont prié de leur côté, dans un secteur séparé de l'esplanade qui s'étend devant le Mur.

La grande majorité des participants étaient des juifs orthodoxes habillés en noir, mais d'autres membres des différentes communautés de la société israélienne étaient présents, de même que quelque touristes asiatiques.

La bénédiction fait partie des prières quotidiennes chantées dans les synagogues. Mais depuis le début des années 70, deux fois par an à Pessah et pour Sukkot (la fête des cabanes en automne), un pèlerinage a lieu au Mur des Lamentations reprenant ainsi une tradition évoquée par le récit biblique.

Avec AFP

Toutes les actualités

Israël normalise ses relations avec les Emirats arabes unis

Israël normalise ses relations avec les Emirats arabes unis
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:12 0:00

Coronavirus: 20,6 millions de cas et plus de 750 000 décès

Coronavirus: 20,6 millions de cas et plus de 750 000 décès
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:03 0:00

Israël signe un accord de paix avec les Emirats arabes unis

Le ministre israélien Benjamin Netanyahu lors d'une cérémonie à l'occasion de la remise à l'armée de l'air israélienne du système d'interception David's Sling ("Fronde de David"), le 2 avril 2017.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu s’est félicité, jeudi, de la normalisation des relations entre l'Etat hébreu et les Emirats arabes unis. Pour lui, une nouvelle ère commence dans les relations entre Israël et le monde arabe. 

M. Netanyahu a déclaré, lors d'une allocution télévisée, avoir eu une discussion trilatérale avec le président américain Donald Trump et le cheikh émirati Ben Zayed. Les trois hommes ont convenu d'un accord de paix complet avec des échanges d'ambassadeurs et des échanges commerciaux y compris des vols directs entre Abou Dhabi et Tel-Aviv".

"Les Emirats vont investir des sommes importantes en Israël. Il s'agit d'une ouverture pour la paix dans la région", a affirmé le Premier ministre israélien, se félicitant de ce troisième accord de paix avec un pays arabe, après l'Egypte et la Jordanie.

La normalisation des relations entre l'Etat hébreu et les Emirats faisait partie du plan Trump pour le Proche-Orient; qui prévoyait aussi l'annexion par Israël de la vallée du Jourdain et des colonies juives en Cisjordanie occupée, un projet décrié par les Palestiniens et plusieurs pays européens et ceux de la région.

Cette normalisation aura pour effet de "reporter" les projets israéliens d'annexion, a dit M. Netanyahu qui affirme n'avoir pas "renoncé" à cette option.

Pour le mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, la normalisation des relations entre Abou Dhabi et Tel-Aviv "ne sert pas la cause palestinienne" et constitue un "chèque en blanc" pour la poursuite de "l'occupation" par l'Etat hébreu.

Le vaccin anti-coronavirus russe suscite des doutes

Le vaccin anti-coronavirus russe suscite des doutes
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:13 0:00

Coronavirus: les Européens doutent du vaccin russe

Coronavirus: les Européens doutent du vaccin russe
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:12 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG