Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

RDC

Des dizaines de maisons incendiées à Bukavu

Un incendie spectaculaire a détruit des dizaines de maisons, faisant au moins un mort et des centaines de famille sans-abri, à Bukavu, dans l'est de la République démocratique du Congo, a rapporté lundi un correspondant de l'AFP.

Le feu s'est déclaré dimanche soir vers 21h00 (20h00 GMT) quand Bukavu vibrait avec le reste du pays au rythme de la victoire des "Léopards" 4-0 face au Zimbabwe en Coupe d'Afrique des Nations (CAN) de football.

"Le feu est parti d'une maison où une maman (femme d'un certain âge) préparait des beignets et où un revendeur de carburant gardait au moins dix bidons d'essence", a confié à l'AFP un responsable de la protection civile, Aimé Lubago.

"Le bilan jusqu'à cet après-midi fait état d'une fillette de sept ans calcinée, trois blessés et 159 maisons brûlées", a estimé le bourgmestre (maire) de la commune de Kadutu (l'une des trois de la capitale du Sud-Kivu), Gérard Munyole.

Le feu a laissé "400 familles sans abri", a-t-il ajouté.

Une autre source parle de 202 maisons détruites.

"Nous n'avons plus rien. Nous passons la nuit à la belle étoile, mes six enfants et mon épouse", a déploré Boaz Bahati, 59 ans.

L'absence de règles d'urbanisme a été mise en cause.

"Le camion anti-incendie de la mairie est arrivé sur place, mais il n'y avait pas moyen qu'il intervienne parce que les maisons en matériaux semi-durables et celles en matériaux durables sont collées les unes aux autres", a expliqué le responsable de la protection civile.

"Ce désastre de trop doit interpeller tout le monde : gouvernement provincial, justice, société civile ...", a réagi l'ancien directeur de cabinet du ministre provincial de l'Intérieur, Josué Boji.

Un incendie avait détruit des dizaines de maisons dans un autre quartier de Bukavu 200 d'après certaines sources en août dernier.

Construite à flanc de collines au sud du lac Kivu, Bukavu est le fief d'un des hommes forts du pays, le directeur de cabinet du président de la République, Vital Kamerhe.

La ville densément peuplée compte aussi de surprenantes villas aux toits pointus avec des vues imprenables sur le lac Kivu.

Toutes les actualités

La justice congolaise condamne 14 personnes pour le meurtre des musiciens jumeaux en juillet

Max Nsenga Ntumba et Percé Muamba Ntumba, les deux jumeaux rappeurs du groupe Noir Jumeaux ou Jum Black.

Quatorze personnes ont été condamnées à mort pour le meurtre de frères jumeaux rappeurs brûlés vifs fin juillet dans une localité enclavée du sud-ouest de la  République démocratique du Congo, a-t-on appris vendredi d'un avocat de la partie civile.

Les quatorze hommes ont été "condamnés à mort hier (jeudi) pour le meurtre" de Max Nsenga Ntumba et Percé Muamba Ntumba, deux rappeurs de Kinshasa qui se trouvaient dans la province du Kongo-central, a déclaré à l'AFP Me Trésor Lobo, un des avocats de partie civile.

En RDC, la peine de mort peut être prononcée mais n'est pas appliquée et commuée en prison à perpétuité depuis 2003.

Au total 25 personnes ont été poursuivis dans cette affaire, neuf ont été acquittées faute de preuves suffisantes et les juges ont disjoints la procédure pour deux autres, a-t-il expliqué.

Les deux frères jumeaux, âgés de 28 ans, ont été battus à mort et brûlés vifs après avoir été accusés d'avoir tenté de voler la moto d'un conducteur qui les transportait, dans la nuit du 30 au 31 juillet.

L'acte avait provoqué l'émoi à Kinshasa et au Kongo-central, une région où les deux frères rappeurs étaient connus.

Enterrés d'abord dans une fosse commune, les jumeaux ont ensuite été exhumés et inhumés dans un cimetière de Kinshasa.

VIH/sida: la sensibilisation bat de l'aile à Kinshasa

VIH/sida: la sensibilisation bat de l'aile à Kinshasa
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:43 0:00

Le libraire de Kinshasa mène un combat solitaire

Le libraire de Kinshasa mène un combat solitaire
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:58 0:00

La journée internationale des personnes handicapées: Entretien avec Eloi Kingueze

La journée internationale des personnes handicapées: Entretien avec Eloi Kingueze
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:03 0:00

Alpha Ramazani, libraire hors pair à Kinshasa

Alpha Ramazani, libraire hors pair à Kinshasa
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:25 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG