Liens d'accessibilité

Des cérémonies vaudou pour purger le Togo de son passé violent


Des chefs traditionnels officient la cérémonie traditionnelle de purification sur la berge de la lagune de Bè, au Togo, 6 juillet 2017, (VOA/Kayi Lawson)

C’est sous une fine pluie que les rites de purification se sont déroulés sur la berge de la lagune de Bè.

Ce site a été choisi par les divinités pour son symbolisme, nous explique Sidali Zigbui, prêtresse de la forêt sacrée de Bè.

"Cette lagune représente l’essence même de notre communauté, donc c’est de bon ton que la cérémonie de purification se déroule sur la berge de ce cours d’eau. En plus, au début du processus de démocratisation du Togo, des dizaines de personnes ont été tuées et jetées dans la lagune. Nous avons repêché à l’époque, 47 corps au total. Par cette cérémonie, nous avons apaisé leurs âmes afin qu’ils rejoignent en paix le séjour des morts. Nous avons purifié le pays, que ces actes ignobles ne se reproduisent plus", soutient M. Zigbui.

Un bouc est immolé au cours des rites de purification sur la berge de la lagune de Bè, à Lomé, Togo, 6 juillet 2017. (VOA/ Kayi Lawson).
Un bouc est immolé au cours des rites de purification sur la berge de la lagune de Bè, à Lomé, Togo, 6 juillet 2017. (VOA/ Kayi Lawson).

Le Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) a retenu la semaine du 3 au 9 juillet pour diverses cérémonies religieuses, à savoir chrétienne, musulmane et traditionnelle, pour un seul et même but, selon Awa Nana Daboya, présidente du HCRRUN.

Lors de la cérémonie traditionnelle, l’oracle « gouda gagla gboloso » est revenu sur les rivalités qui opposent les Togolais. Fogan Adégnon, natif de Bè, délivre le message de l’oracle.

Fogan Adégnon, natif de Bè, délivre le message de l’oracle lors d'une cérémonie traditionnelle de purification, Togo, 6 juillet 2017, (VOA/Kayi Lawson)
Fogan Adégnon, natif de Bè, délivre le message de l’oracle lors d'une cérémonie traditionnelle de purification, Togo, 6 juillet 2017, (VOA/Kayi Lawson)

Les garants des us et coutumes ont appelé les Togolais à plus de fraternité afin de garantir la non répétition des violences qui ont émaillé l’histoire du pays, selon Togbui Assiobo Gnagblodjro 3, président de la confédération des prêtres traditionnels du Togo.

Le message ainsi livré, les rites se sont poursuivis avec l’immolation d’un bouc et d’une poule. Les adeptes de la forêt sacrée ont, de leur côté, procédé à la libération et à la bénédiction de la foule avec de l’eau bénite.

La cérémonie de bénédiction a mis fin aux rites de purification sur la berge de la lagune de Bè.

Reportage de Kayi Lawson, à Lomé pour VOA Afrique.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG