Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Des élus américains marquent les 100 jours de la mort de Khashoggi

Portrait du journaliste saoudien assassiné, Jamal Khashoggi, devant le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, en Turquie, le 25 octobre 2018.

Des élus républicains et démocrates, accompagnés d'amis de Jamal Khashoggi et d'organisations de défense de la liberté de la presse, ont marqué jeudi au Congrès américain les 100 jours de l'assassinat du journaliste saoudien en lui rendant un vibrant hommage.

Présidée par un portrait du journaliste assassiné le 2 octobre, et devant des drapeaux américains, la cérémonie a débuté par un moment de silence.

"Le meurtre de M. Khashoggi est une abomination et un affront à l'humanité", a lancé la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi.

Jamal Khashoggi, qui vivait aux Etats-Unis et collaborait avec le journal Washington Post, a été tué au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, où il était allé faire des démarches pour son futur mariage avec une jeune femme turque.

Plus de trois mois après, son corps n'a toujours pas été retrouvé. Des responsables turcs et américains ont pointé du doigt l'implication dans ce meurtre du prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salmane, ce que les autorités saoudiennes nient catégoriquement.

A Washington, le manque de réaction du président américain Donald Trump face à Ryad, grand partenaire commercial, a provoqué la profonde colère d'élus, jusque dans les rangs des républicains.

"Si nous décidons que les intérêts commerciaux doivent écraser nos déclarations et nos actes, alors nous devons admettre que nous avons perdu toute autorité morale pour dénoncer des atrocités où que ce soit dans le monde", a dénoncé à ce propos Nancy Pelosi.

Fred Ryan, PDG du Washington Post, pour lequel écrivait Jamal Khashoggi, a confié que la mort du Saoudien avait "profondément touché ses collègues".

"Mais il ne s'agit pas seulement du meurtre d'un journaliste innocent", a-t-il ajouté. "L'assassinat de Jamal entre dans le cadre d'attaques croissantes contre la liberté de la presse menées par des tyrans à travers le monde".

La directrice de Reporters sans Frontières en Amérique du Nord, Margaux Ewen, a déploré que "journalistes, bloggers, et employés des médias vivent sous la menace, tous les jours".

"Ensemble, assurons-nous que les sacrifices de ceux qui, comme Jamal, ont payé le prix ultime n'aient pas été faits en vain", a-t-elle déclaré.

L'ONG Amnesty International avait appelé plus tôt jeudi à ouvrir une enquête internationale, placée sous l'autorité de l'ONU, sur le meurtre de Jamal Khashoggi.

Avec AFP

Toutes les actualités

Tigré: les États-Unis appellent à une "cessation totale des combats"

Tigré: les États-Unis appellent à une "cessation totale des combats"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:49 0:00

Biden tiendra-t-il sa promesse d'augmenter les salaires?

Biden tiendra-t-il sa promesse d'augmenter les salaires?
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:13 0:00

Washington sanctionne une société chinoise accusée de soutenir la censure au Venezuela

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, montre lors d'une apparition télévisée des équipements saisis, Caracas, 4 mai 2020.

Les États-Unis ont annoncé lundi des sanctions contre une grande société publique chinoise spécialisée dans l'électronique, accusée d'aider le Venezuela à censurer les détracteurs du pouvoir sur internet.

Le Trésor américain va geler les éventuels avoirs aux États-Unis de la China National Electronics Import and Export Corporation (CEIEC) et de toute entreprise dont la compagnie d'État détiendrait au moins 50% du capital. Ces sanctions leur bloquent aussi l'accès au système financier américain.

Selon Washington, la CEIEC apporte son expertise à l'entreprise publique de télécommunications du Venezuela, qui a bloqué des médias indépendants ainsi que des retransmissions en streaming du chef de l'opposition Juan Guaido, reconnu comme président par intérim par le gouvernement américain et de nombreux autres pays européens et sud-américains.

La société chinoise offre, d'après le Trésor américain, une "version commerciale du +Great Firewall+ de Pékin" -- jeu de mots sur la Grande Muraille de Chine (Great Wall) et le pare-feu (firewall) pour décrire le filtre mis en place par le pouvoir communiste afin d'éviter tout accès des Chinois à des informations qu'il juge politiquement sensibles.

"Les États-Unis n'hésiteront pas à viser tous ceux qui étouffent la volonté démocratique des Vénézuéliens et d'autres à travers le monde", a prévenu le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin dans un communiqué.

La Chine est un des principaux soutiens et partenaires commerciaux du Venezuela du président Nicolas Maduro, qui résiste à la pression économique de Washington pour le chasser du pouvoir.

Caracas organise dimanche des élections législatives à l'occasion desquelles le dirigeant socialiste espère reprendre le contrôle de l'Assemblée nationale, seule institution contrôlée par l'opposition.

Juan Guaido appelle au boycott de ce qu'il considère, à l'instar de nombreux observateurs internationaux, comme un processus truqué.

Selon le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, la CEIEC "soutient les efforts vicieux du régime Maduro pour réprimer la contestation politique et saper les processus démocratiques depuis 2017".

"Les tentatives désespérées de Maduro pour manipuler les processus démocratiques montrent sans l'ombre d'un doute que toute élection organisée par un régime illégitime ne sera ni libre ni juste, à commencer par les élections parlementaires du 6 décembre", a-t-il affirmé dans un communiqué.

Le président élu Joe Biden continue de bâtir son équipe

Le président élu Joe Biden continue de bâtir son équipe
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:05 0:00

Les États-Unis se préparent à faire face à une nouvelle flambée de cas de covid-19

Les États-Unis se préparent à faire face à une nouvelle flambée de cas de covid-19
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:41 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG