Liens d'accessibilité

Manchester United joue sa saison en Europa League


Zlatan Ibrahimovic lors du match entre Manchester United et l'AFC Bournemouth, le 4 mars 2017.

Manchester United mise tout sur l'Europa League pour se qualifier pour la Ligue des champions la saison prochaine, à l'heure de recevoir le Celta Vigo en demi-finale retour de C3.

Finir dans le top 4 du championnat est "impossible" a clamé José Mourinho après la défaite contre Arsenal dimanche. "On ne pourra pas tout donner contre Tottenham, après on a Southampton et Crystal Palace, c'est trop pour nous, a affirmé l'entraîneur. Nous n'avons aucune chance de finir dans le top 4. Le seul moyen d'atteindre la C1, c'est de remporter l'Europa League."

Et le Portugais en a tiré les conclusions: contre Arsenal, il avait aligné une équipe bis, avec huit changements par rapport au onze de départ aligné sur la pelouse du Celta lors de la demie aller (1-0). Les Pogba, Bailly, Lingard, Blind, Valencia ou Rashford n'étaient pas titulaires pour affronter les "Gunners", pourtant concurrents directs dans la course à la quatrième place, qualificative pour la C1.

"La situation est simple: 17 matches en sept semaines avec 16 joueurs, c'est impossible", a insisté Mourinho mercredi.

"Ce n'est pas un pari mais une décision simple, (...) une conséquence de notre situation. (...) Nous sommes dans cette situation maintenant, donc essayons de nous qualifier pour la finale", a poursuivi l'entraîneur, ajoutant que "personne n'était plus motivé que (lui) pour gagner" ce qui pourrait être l'un des matches "les plus importants de l'histoire" de ManU.

La plupart des titulaires seront donc frais jeudi soir à Old Trafford, Mourinho mettant ainsi toutes les chances de son côté. Et tous les oeufs dans le même panier.

Mais comment en est-on arrivé là ?

D'abord, ManU a fait face à une avalanche de blessures. Ibrahimovic, son meilleur buteur, sa star, a mis fin à sa saison sur une entorse d'un genou contractée lors du quart de finale retour contre Anderlecht fin avril.

Le géant suédois n'a pas été le seul à manquer à l'appel. Les défenseurs Rojos, Smalling, Jones, Shaw ont tous été sur le flanc sur de longues périodes. Au milieu, Pogba et Mata ont été absents pendant un moment aussi et Fellaini a été suspendu. Bref, à l'heure où les "Red Devils" doivent rouler à un train d'enfer pour rattraper Manchester City, tous les cylindres ne fonctionnent pas parfaitement.

Jeudi, Mourinho dirigera son douzième match depuis le 1er avril. Et puis, le Portugais aime les trophées. Il avait privilégié son parcours en Coupe de la Ligue cet hiver, pour remporter un premier titre. Une C3 en plus dans la poche et le "Special One" aurait fait bien mieux que ses prédécesseurs lors de leur première année.

"Est-ce que je préfère me qualifier pour la Ligue des champions en terminant quatrième ou en gagnant l'Europa League ? Je préfère l'Europa League. Il y a du prestige à gagner ce trophée", avait ainsi expliqué "Mou" en mars.

Ce choix de privilégier la C3 est aussi un pari réfléchi. Un coup de poker calculé. Le plateau reste assez modeste et ManU y fait figure d'épouvantail alors que les deux autres demi-finalistes sont Lyon et l'Ajax.

Et puis, comme dans toute partie de poker, Mourinho s'attend à gagner un paquet de jetons. En cas de qualification pour la finale de Stockholm, le club empocherait près de 40 millions de livres (47 M EUR), selon la presse britannique.

De quoi faire oublier un peu l'absence en C1 cette saison. Ce coup franc de Marcus Rashford à l'aller en Galice, pourrait décidément valoir de l'or...

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG