Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Les Tchadiens décident de fermer leurs frontières avec le Cameroun et le Nigéria à cause du coronavirus


Un panneau près d'un poste de contrôle d'un groupe d'autodéfense indique Civilian J.T.F ou Civilian Joint Task Force à Maiduguri, près de la frontière tchadienne, le 19 juillet 2013.

Les autorités tchadiennes ont annoncé plusieurs mesures préventives contre le coronavirus suite aux cas détectés au Cameroun et au Nigéria voisins. Ces mesures concernent les entrées sur le territoire tchadien.

Le Tchad décide de fermer ses frontières avec le Cameroun et le Nigéria, deux pays voisins où ont été signalés des cas de coronavirus. Ces mesures concernent aussi la traversée en pirogue tout le long du Lac Tchad, affirme le ministère en charge de la sécurité publique.

Coronavirus: les autorités tchadiennes ont fermé leurs frontières
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:28 0:00


Cependant des traversées exceptionnelles sur le lac seront autorisées pour permettre aux équipés médicales de procéder aux dépistages systématiques. Cinq points de passage vers le Cameroun sont retenus.

Beguy Djimoundoum, économiste spécialiste en conception et évaluation de politique publique, estime que cette mesure aura de lourdes conséquences sur les populations frontalières.​ "Il y a rareté des ressources alimentaires. Les prix vont augmenter, et cela doit avoir de conséquences que les autorités ne pourront pas toujours évaluer", a-t-il déclaré.


Le chef de la diplomatie tchadienne a prévenu les ambassadeurs des pays touchés par le coronavirus que désormais ceux qui arrivent au Tchad seront soumis à des tests, voire des mesures de confinement.

Le représentant résident de l’OMS au Tchad, Jean-Bosco Ndiohkobwayo, invite le gouvernement et ses partenaires à maitriser et coordonner les actions afin de finaliser le plan de contingence national. Il confirme qu’"il n’y a pas de cas au Tchad, et donc le Tchad est dans la bonne direction et prenant des mesures qui s’imposent".

Professeur Mahamoud Youssouf Kayal, ministre de la Santé publique, le 10 mars 2020. (VOA/André Kodmadjingar).
Professeur Mahamoud Youssouf Kayal, ministre de la Santé publique, le 10 mars 2020. (VOA/André Kodmadjingar).


Selon le ministre tchadien de la santé publique, le professeur Mahamoud Youssouf Kayal, outre ces mesures préventives, des dispositifs médicaux sont déjà en place pour faire face à cette épidémie.

"Nous avons déjà sur place un laboratoire de troisième génération, nous avons les réactifs et nous pouvons mettre en quarantaine les suspects chez eux à la maison et chaque fois nous viendrons faire les nécessaires pour essayer de les suivre", a-t-il rassuré.

Un comité d’éveil a été mis en place par les autorités de N’Djamena pour s’assurer de l’efficacité des mesures prises pour la lutte contre coronavirus.

Voir les commentaires (1)

Ce forum a été clos.
XS
SM
MD
LG