Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Égypte

Coronavirus: 46 touristes d'un bateau de croisière rapatriés d'Egypte

Des ressortissants indonésiens arrivent sur le navire-hôpital KRI Dr. Soeharso après avoir été évacués du navire de croisière World Dream en raison de problèmes de coronavirus, dans le détroit de Durian, îles Riau, Indonésie, le 26 février 2020. (Photo: Courtesy of Indonesian Na)

Quarante-six touristes français et américains, retenus depuis vendredi sur un bateau de croisière à Louxor (sud de l'Egypte) en raison de cas de coronavirus, ont été rapatriés dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué le ministère du Tourisme dans un communiqué.

"Un groupe de 46 touristes français et américains ont quitté le bateau de croisière (...) où 45 cas positifs avaient été annoncés" parmi la centaine de personnes qui se trouvaient à bord, selon la même source.

En outre, mercredi matin, 18 touristes indiens ont également été transférés à l'aéroport du Caire en vue de leur rapatriement, selon Abdel Fattah el-Assi, le président de l'autorité de surveillance des installations touristiques.

Il s'agirait des derniers ressortissants étrangers présents sur le "A-Sara", bateau de croisière immobilisé depuis la semaine dernière à Louxor en raison de contaminations au Covid-19.

"Ces étrangers ont quitté le gouvernorat de Louxor et ont été rapatriés (...) à la demande de leurs pays et en coordination avec l'OMS", a souligné mardi soir le ministère de la Santé dans un autre communiqué.

L'un des ressortissants français qui se trouvaient à bord du A-Sara, Lucas Bonnamy, a confirmé qu'il avait été évacué avec les autres ressortissants français et américains présents sur le bateau.

Toutefois, aucune source officielle française, ni américaine, ne confirmait mercredi matin les nationalités ou le nombre de touristes rapatriés.

"Nous avons eu un retour en France", a confirmé M. Bonnamy dans un message à l'AFP avant de préciser que les touristes avaient reçu pour instruction de faire leur bagages vers 16H00 (14H00 GMT).

"Au bout d'une heure, après avoir patienté et signé des papiers, nous sommes partis (escortés) par la police jusqu'à l'aéroport de Louxor", avant d'être transférés au Caire puis à Paris.

Selon lui, les proches qui sont restés hospitalisés en Egypte "vont bien". Trentre-trois des touristes à bord du bateau dont 14 français ont été hospitalisés ce weekend.

Nicolas Gruwé, fils de l'un des rapatriés sollicité par l'AFP, pense que son père, âgé de 54 ans, sera confiné en quarantaine mais "n'en sait rien officiellement encore".

Mardi soir, le ministère de la Santé a indiqué que 25 des 45 personnes testées positives au nouveau coronavirus sur le A-Sara avaient été testées négatives à la suite d'un second test.

Toutes les actualités

L'Ethiopie prête pour la deuxième phase de remplissage de son méga-barrage sur le Nil

L'Ethiopie prête pour la deuxième phase de remplissage de son méga-barrage sur le Nil
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:08 0:00

Barrage du Nil: l'Éthiopie juge "inutile" l'intervention de l'ONU

Barrage du Nil: l'Éthiopie juge "inutile" l'intervention de l'ONU
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:14 0:00

Barrage du Nil: bataille rangée sur le terrain de la communication

Barrage du Nil: bataille rangée sur le terrain de la communication
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:05 0:00

Le Parlement égyptien durcit la peine pour harcèlement sexuel

Des femmes manifestent contre le harcèlement sexuel au Caire, en Égypte, le 14 juin 2014.

La Chambre des représentants égyptienne a approuvé dimanche un amendement qui transforme le délit de harcèlement sexuel en crime, désormais passible d'une peine d'au moins cinq ans de prison contre un an et demi jusqu'alors.

L'amendement stipule que la peine minimale passe à sept ans d'emprisonnement en cas de circonstances aggravantes (port d'une arme ou harcèlement collectif par exemple), selon les médias locaux.

Selon des enquêtes menées par les Nations Unies, la plupart des femmes interrogées ont déjà été victimes de violences sexuelles, allant du harcèlement de rue aux attouchements et aux viols, dans ce pays conservateur.

Le mouvement égyptien #Metoo a pris de l'ampleur en Egypte depuis l'année dernière, de nombreuses femmes ayant témoigné de comportements sexuels abusifs.

Décès de Jihane el-Sadate, veuve de l'ancien président Anouar el-Sadate

Couples présidentiels : Les Égyptiens Anwar al-Sadat et Jihan al-Sadat, et les Américains Jimmy Carter et Rosalynn Carter à la Maison Blanche, le 26 mars 1979.

Jihane el-Sadate, seconde épouse du président égyptien Anouar el-Sadate assassiné en 1981 et importante personnalité publique, est décédée à l'âge de 87 ans, a indiqué vendredi la présidence égyptienne.

"La présidence de la République pleure avec une immense tristesse Jihane el-Sadate, épouse du feu président Anouar el-Sadate, héros de la guerre et de la paix", selon le communiqué officiel qui souligne que l'ancienne première dame était "un modèle pour les femmes égyptiennes".

Jihane el-Sadate était jeudi encore dans un état "critique", a déclaré son fils Mohamed Anouar el-Sadate, cité par le journal local Youm7. Elle a été hospitalisée plusieurs semaines en Egypte, après un voyage aux Etats-Unis pour des soins, selon la même source.

Selon le communiqué, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a décidé de la décorer, à titre posthume, de l'ordre de l'intégrité.

Née au Caire en 1933 d'une mère anglaise et d'un père égyptien, elle a été la seconde épouse du président Sadate qu'elle a épousé en 1949. Ce dernier a été assassiné le 6 octobre 1981 à l'âge de 63 ans par des islamistes.

Tour à tour universitaire et diplomate, Jihane el-Sadate a été une importante personnalité publique des 50 dernières années en Egypte. Elle enseignait jusqu'à cette année à l'université du Maryland aux Etats-Unis.

Charismatique, elle s'est investie dans les oeuvres caritatives et particulièrement dans la cause des femmes.

Voir plus

XS
SM
MD
LG