Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Amériques

Coronavirus: les députés canadiens adoptent un plan d'aide de 82 milliards

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau à une conférence de presse alors que les efforts se poursuivent pour ralentir la propagation du coronavirus, Ottawa, Ontario, 23 mars 2020. (Photo Reuters/Blair Gable)

Les députés canadiens ont adopté mercredi un plan d'aide d'urgence de 82 milliards de dollars, après une nuit de débats sur les pouvoirs à accorder au gouvernement minoritaire de Justin Trudeau pendant la crise du coronavirus.

Le plan, qui prévoit 27 milliards de dollars canadiens d'aides directes et 55 milliards de reports d'impôts, soit l'équivalent de 3% du PIB canadien selon M. Trudeau, a été adopté à l'unanimité mercredi à l'aube.

Pour respecter la distanciation sociale au sein de la Chambre des communes d'Ottawa, qui compte 338 députés, seuls 32 élus représentant proportionnellement chacun des partis avaient été convoqués à Ottawa pour cette réunion d'urgence, qui a débuté mardi en milieu de journée. Le Parlement a été suspendu le 13 mars, jusqu'à mi-avril, en raison de l'épidémie de coronavirus.

Le vote devait être une formalité mais le parti conservateur, principale formation d'opposition, a exigé le retrait d'une disposition du projet de loi qui aurait accordé au gouvernement les pleins pouvoirs pour réduire ou augmenter les impôts et les dépenses jusqu'à fin 2021.

"Nous autoriserons toutes les mesures de financement justifiées pour répondre à la crise, mais nous ne signerons pas un chèque en blanc", a prévenu le chef des conservateurs, Andrew Scheer.

"Cette pandémie évolue extrêmement rapidement et cette situation exceptionnelle nécessite une flexibilité extrême et une réponse rapide des gouvernements", s'est défendu le Premier ministre.

Finalement, le texte a été adopté à l'unanimité avec un amendement accordant jusqu'en septembre 2020 des pouvoirs accrus au gouvernement en matière de dépenses et d'emprunts, mais sous surveillance de la commission des Finances.

Le Sénat devait à son tour adopter mercredi matin le projet de loi, qui devrait entrer en vigueur dans la journée après sa promulgation officielle.

Ces quelque 80 milliards de dollars d'aide "ne sont qu'un tout premier pas" pour faire face à la crise du coronavirus, a assuré M. Trudeau. Le Canada recensait mercredi matin près de 2.800 cas de Covid-19 et 27 décès.

Toutes les actualités

Premier cas de coronavirus chez des indigènes Yanomami au Brésil

Réunion d'indigènes Yanomami de deux villages à Novo Demini à la frontière entre les États d’Amazonas et de Roraima, Brésil, 15 octobre 2012. (Reuters/Odair Leal)

Un premier cas de Covid-19 a été confirmé au sein des populations indigènes Yanomami, au Brésil. Il s'agit d'un adolescent de 15 ans, selon le ministre de la Santé, Luiz Henrique Mandetta, qui s'est dit très préoccupé par cette nouvelle.

L'adolescent a été admis à l'unité de soins intensifs de l'hôpital général de Boa Vista, capitale de l'Etat de Roraima (nord), a précisé M. Mandetta lors d'une conférence de presse. Avec ce nouveau cas, ce sont au moins sept indigènes brésiliens à avoir été infectés par le coronavirus, selon le journal O Globo.

Le premier cas confirmé avait été rapporté le 1er avril: une jeune femme de l'ethnie Kokama, âgée de 20 ans, professionnelle de santé vivant à Santo Antonio do Iça, dans l'Etat d'Amazonas (nord).

Les Yanomami, qui sont environ 27.000 au Brésil, ont été décimés à l'instar d'autres ethnies dans les années 1970 par les maladies propagées par les colons européens et l'arrivée de chercheurs d'or sans scrupules.

Le Brésil compte près de 800.000 Amérindiens de plus de 300 ethnies.

Le Venezuela reçoit 90 tonnes de matériel de l'ONU

Deux médecins prenant une collation pendant dans une station-service lors de la quarantaine nationale en raison de l'épidémie de coronavirus, Caracas, Venezuela, 7 avril 2020. (Reuters/Manaure Quintero)

Du matériel envoyé par l'ONU, dont des kits de protection pour les soignants, sont arrivées par avion mercredi à Caracas pour aider le Venezuela dans sa lutte contre le coronavirus, a annoncé le Bureau des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA).

Le chargement comprend entre autres "28.000 kits de protection personnelle pour les soignants qui sont en première ligne, des concentrateurs d'oxygène, des lits pour les services pédiatriques, des produits permettant de vérifier la qualité de l'eau et des kits d'hygiène", a précisé OCHA.

Les dons sont destinés "dans une première phase à 14 hôpitaux (...) et à 50 cliniques ambulatoires et centres pédiatriques", a détaillé Herve Ludovic de Lys, représentant de l'UNICEF au Venezuela.

La vice-présidente vénézuélienne Delcy Rodríguez a exprimé sa "profonde gratitude" aux Nations Unies, dans une allocution télévisée. 167 cas de coronavirus et neuf décès liés à la maladie ont été recensés au Venezuela jusqu'à présent. Fin mars, le pays a reçu 55 tonnes d'aide envoyées par la Chine avec une dizaine de médecins.

L'ONU et la Croix Rouge ont également expédié plus de 16 tonnes de matériel médical dans une vingtaine de pays d'Amérique latine et des Caraïbes pour les aider à lutter contre la pandémie, selon les deux organisations qui prévoient d'envoyer des cargaisons supplémentaires.

Abandon de Bernie Sanders: l'avis de René Lake, analyste politique basé à Washington

Abandon de Bernie Sanders: l'avis de René Lake, analyste politique basé à Washington
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:41 0:00

New York: le personnel soignant craint de ne pas pouvoir faire face à la gravité de la situation

New York: le personnel soignant craint de ne pas pouvoir faire face à la gravité de la situation
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:32 0:00

Le Nicaragua libère des détenus mais retient les prisonniers politiques

Affiche du président nicaraguayen Daniel Ortega avec la vice-présidente, son épouse Rosario Murillo, Managua, 27 mars 2020. (Reuters/Oswaldo Rivas)

Au Nicaragua, 1700 détenus ont été libérés sous la supervision de la Croix-Rouge, a annoncé mercredi le ministère de l'Intérieur. Aucun prisonnier politique n'en fait partie, dénoncent des avocats ce jeudi.

Selon les organisations de défense des droits humains, aucun des 70 prisonniers détenus pour s'être opposés au gouvernement du président Daniel Ortega n'a été libéré.

"Toutes les personnes emprisonnées ont droit à la santé et à la vie", a fait valoir sur Twitter l'avocate Yonarqui Martínez. "Nous réclamons l'égalité et la liberté". L'avocate a porté plainte contre le ministère de l'Intérieur pour le forcer à appliquer les recommandations des organisations internationales et humanitaires.

La Haut-Commissaire aux droits de l'Homme de l'ONU Michelle Bachelet a appelé mercredi à la libération urgente de détenus à travers le monde pour éviter que la pandémie de Covid-19 ne fasse des "ravages" dans les prisons souvent surpeuplées.

Après l'Organisation Mondiale de la Santé lundi, la Haut-Commissaire a exhorté "les gouvernements et les autorités compétentes à travailler rapidement pour réduire le nombre de personnes en détention", en libérant par exemple "les détenus les plus âgés et ceux malades, ainsi que les délinquants présentant un risque faible".

Voir plus

XS
SM
MD
LG