Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Coronavirus: les autorités algériennes ferment mosquées et lieux de culte


Des femmes passent devant une mosquée à Alger, 10 août 2016.(Photo: AP/Ouahab Hebbat)

L'Algérie s'est résolue mardi à fermer toutes les mosquées et les lieux de culte du pays et à interdire les prières collectives pour lutter contre le nouveau coronavirus, après des hésitations des autorités suscitant les critiques.

"Il est légalement nécessaire de suspendre les prières et les congrégations du vendredi, de fermer les mosquées et les lieux de culte dans toutes les régions du pays, tout en préservant l'appel à la prière, jusqu'à ce que Dieu nous ait enlevé ce fléau et cette épidémie", a déclaré dans un communiqué le ministère des Affaires religieuses.

"Conformément aux dispositions du Coran, (...) des règles de la charia et des objectifs de la loi islamique", la "préservation" de la vie humaine est une "nécessité", précise ce communiqué, émis par le comité ministériel des Fatwa (avis religieux) et posté sur le site du ministère.

Jusqu'à mardi, le ministère des Affaires religieuses avait seulement demandé aux imams d'"alléger" les prières collectives, dont les prêches de la grande prière du vendredi.

Des représentants politiques, certains médias et de nombreux internautes critiquaient depuis plusieurs jours que les mosquées en Algérie où l'islam est religion d'Etat restent ouvertes alors que la plupart des pays musulmans avaient déjà pris des mesures de restriction pour leur fermeture.

Et ce d'autant plus que les autorités algériennes ont décidé la semaine passée de fermer écoles et universités et d'annuler tous les rassemblements politiques, économiques, culturels et sportifs.

Cinq décès ont été enregistrés jusqu'à présent en Algérie en raison du nouveau coronavirus, selon le dernier bilan du ministère de la Santé publié mardi matin.

A ce jour, 60 cas de la maladie Covid-19 ont été confirmés.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG