Liens d'accessibilité

Pyongyang rejette toute négociation tant que Washington garde sa "politique hostile"


Kim In Ryong, ambassadeur nord-coréen adjoint à l'ONU, le 17 avril 2017.

La Corée du Nord a affirmé à l'ONU qu'elle ne viendra jamais à une table de négociations pour ses programmes d'armement tant que les Etats-Unis conserveront leur "politique hostile".

"Une guerre nucléaire peut survenir à tout moment", a estimé l'ambassadeur nord-coréen adjoint à l'ONU, Kim In Ryong, devant la commission de désarmement des Nations unies.

"Tant que la politique hostile et la menace nucléaire des Etats-Unis ne sont pas complètement éliminées, nous ne mettrons jamais, peu importe les conditions, nos armes nucléaires et missiles balistiques sur une table de négociations", a-t-il dit.

"Le territoire américain entier est à portée de nos tirs et si les Etats-Unis osent envahir notre territoire sacré, même d'un centimètre, ils n'échapperont pas à notre punition sévère partout dans le monde", a averti le diplomate nord-coréen.

Un peu plus tôt, la Corée du Nord avait déjà eu recours en Russie à ce même langage pour refuser une médiation russe entre des représentants des Parlements des deux Corées en marge d'une réunion de l'Assemblée de l'Union interparlementaire.

"La Corée du Nord ne discutera jamais de son droit aux armes nucléaires" tant que les Etats-Unis poursuivront "leur menace nucléaire et leur politique belliqueuse" à son égard, a déclaré le vice-président du Parlement nord-coréen, Ahn Dong-Chun, cité par l'agence Interfax. "Le peuple et l'armée de la Corée du Nord sont prêts à renforcer davantage leurs forces nucléaires", a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis, qui ont fait adopter cet été par l'ONU deux trains de sanctions économiques contre Pyongyang, et la Corée du Nord, qui a procédé à un essai nucléaire et à des tirs de missiles balistiques, sont à couteaux tirés, renforçant les craintes de voir une guerre éclater.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG