Liens d'accessibilité

Démission d'une responsable sud-coréenne liée à un scandale scientifique mondial


Une responsable sud-coréenne accusée d'avoir couvert, il y a une décennie, un scandale mondial de recherches falsifiées sur des cellules souches issues du clonage, et dont la récente nomination à la tête d'une structure gouvernementale pour la recherche avait provoqué l'indignation de la communauté scientifique, a démissionné vendredi.

Park Ki-Young avait été désignée responsable d'un nouveau centre scientifique dont dépend l'attribution de 18 milliards de dollars (environ 15,3 milliards d'euros) de subventions gouvernementales et de budgets de recherche à de nouveaux projets.

Sa démission, réclamée par des centaines de scientifiques sud-coréens et les partis d'opposition plus tôt dans la semaine, constitue un revers pour le nouveau président Moon Jae-In.

"Je m'excuse sincèrement de causer autant de déception et de controverse", a déclaré Park dans un communiqué. "J'espère que ma démission sera une oportunité pour le secteur scientifique du pays d'unir à nouveau ses efforts pour l'innovation", a-t-elle ajouté.

Park Ki-Young, une ancienne professeure de biologie, avait été impliquée dans le scandale des recherches frauduleuses du Dr Hwang Woo-Suk, jadis érigé en fierté pour tout le pays. Le scientifique avait affirmé avoir extrait des lignées de cellules souches d'un embryon humain obtenu par clonage, une première mondiale qui avait par la suite été jugée frauduleuse, en plus d'être entachée de manquements éthiques.

Park avait joué un rôle clé en soutenant les recherches de Hwang par de généreuses aides gouvernementales, alors qu'elle était conseillère du président en matière scientifique et technologique de 2004 à 2005. Elle était également l'une des 15 co-auteurs de deux articles présentant ses recherches dans la revue Science.

Elle avait démissionné après avoir été accusée d'avoir couvert d'importantes failles dans l'étude de M. Hwang, et de tenter de mettre sous le tapis les problèmes éthiques liés à l'utilisation de nombreux dons d'ovules humains.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG