Liens d'accessibilité

Claudine Munari à VOA : "On ne sait plus à quel saint se vouer" au Congo


Claudine Munari, opposante congolaise (Facebook)

La plate-forme de l’opposition congolaise IDC-FROCADE déplore l’isolement du Congo dans la presse internationale. Elle estime que la RDC et le Gabon, deux pays voisins, sont les seuls à être couverts alors que la situation politico-sécuritaire n’a pas changé.

La présidente de la Fédération de l’opposition congolaise Claudine Munari a regretté l’absence de la presse internationale sur "le drame" de son pays.

"On tue au Congo, personne ne s’en occupe parce qu’on a isolé le Congo", a-t-elle déploré.

Mme Munari note cependant que l’Afrique centrale est très couverte au détriment du Congo. "C’est quand même étonnant, on parle de ce qui se passe en Afrique centrale, notre grand voisin la RDC, notre voisin le Gabon … mais c’est comme si tout était limpide au Congo", a-t-elle fait remarquer, précisant sur VOA Afrique qu’on continue à "tuer" dans le Pool.

L’IDC-FROCADE a également dénoncé l’arrestation de l’opposant Okombi Salissa arreté mardi, et qui est toujours incarcéré à la Direction générale de surveillance du territoire, le service de renseignements congolais.

"L’arrestation de Okombi n’obéit à aucune procédure légale", a souligné Claudine Munari invoquant la "violation" de son "immunité parlementaire".

Plusieurs opposants sont en prison et n’ont pas encore été jugés, comme le général Jean Michel Mokoko.

VOA Afrique

XS
SM
MD
LG