Liens d'accessibilité

Le président colombien demande à Pence d'exclure une action des USA au Venezuela

  • VOA Afrique

Juan Manuel Santos et Mike Pence, conférence de presse conjointe, Carthagène, Colombie, le 13 août 2017.

Le président colombien Juan Manuel Santos a demandé dimanche au vice-président américain Mike Pence, en visite en Colombie, d'exclure une intervention militaire des Etats-Unis au Venezuela, dont le président Donald Trump a évoqué la possibilité.

M. Santos donnait une conférence de presse conjointe avec M. Pence à Carthagène, dans le nord de la Colombie, après un entretien entre les deux dirigeants.

"J'ai dit au vice-président Pence que la possibilité d'une intervention militaire ne doit pas être envisagée", a déclaré le président colombien.

"Ni la Colombie, ni l'Amérique latine - depuis le sud du Rio Grande jusqu'à la Patagonie -, ne pourraient être d'accord" avec une telle intervention, a-t-il dit.

En réponse, M. Pence a déclaré que les Etats-Unis souhaitent "une solution pacifique" de la crise au Venezuela.

Le président Trump "a confiance dans le fait qu'en travaillant avec nos alliés en Amérique latine, nous pourrons parvenir à une solution pacifique de la crise que vit le peuple vénézuélien", a dit M. Pence, selon la traduction en espagnol de ses propos par un interprète.

L'évocation vendredi par M. Trump d'une "option militaire" américaine dans la crise vénézuélienne a suscité une vague de réprobation à travers l'Amérique latine.

"Nous avons de nombreuses options pour le Venezuela, y compris une possible option militaire si nécessaire", avait lancé M. Trump aux journalistes dans son golf de Bedminster (New Jersey), où il est en vacances.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG