Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

Le futur champion NBA boycottera Trump

LeBron James lors du match ontre Boston, le 21 mai 2018.

Les stars de Golden State et Cleveland, LeBron James en tête, ont prévenu que le futur champion NBA, sacré au terme de la finale qui oppose actuellement les deux équipes, ne voudra pas être reçu à la Maison Blanche par le président américain Donald Trump.

"Je sais que quel que soit le vainqueur de cette finale, personne ne veut être invité (à la Maison Blanche), ni Cleveland ni Golden State", a déclaré LeBron James à la veille du troisième match d'une finale que Golden State mène deux victoires à zéro.

Le triple champion NBA réagissait à la décision de Donald Trump de retirer son invitation à l'équipe de football américain des Philadelphia Eagles, lauréate du dernier Super Bowl, qu'il devait recevoir mardi.

"Les Philadephia Eagles ne peuvent pas venir (mardi) avec leur équipe au complet pour être mis à l'honneur. Ils ne sont pas d'accord avec le président, car il insiste pour qu'ils se lèvent fièrement pour l'hymne national, la main sur le cœur", avait expliqué le président américain dans un communiqué.

>> Lire aussi : Trump retire l'invitation des vainqueurs du dernier Super Bowl

Cette décision est le dernier épisode du conflit entre le président républicain et des joueurs de football américain qui protestent, en posant un genou à terre durant l'hymne américain, contre les violences raciales aux Etats-Unis.

"Je ne suis pas surpris, c'est tellement lui", a commenté James.

"Il y a tellement de choses auxquelles nous croyons en tant qu'Américains qu'il ne représente pas (...) Tant qu'il sera en poste, ce genre de choses continueront à se passer", a-t-il ajouté.

- "Diviser le pays" -

"Il ne faut pas que la décision (de Trump) gâche ce que les Eagles ont accompli, c'est bien plus important que d'être invité à la Maison Blanche, surtout avec lui là-bas", a insisté James.

Le meneur-vedette de Golden State Stephen Curry a confirmé les propos de James : "Je suis d'accord avec +Bron+, si on devait remporter cette année le titre, on restera dans la ligne de ce qu'on a fait l'an dernier", a-t-il expliqué.

Sacré champion NBA en juin 2017, Golden State avait rapidement annoncé que ses joueurs et entraîneurs ne souhaitaient pas se rendre à la Maison Blanche, si bien que Donald Trump avait retiré son invitation.

"Chaque équipe a le droit de s'exprimer par rapport à cette situation et je pense que c'est important", a ajouté Curry.

>> Lire aussi : NBA : Trump n'invitera pas les Warriors, champions en titre, à la Maison Blanche

Son entraîneur Steve Kerr, virulent critique de l'administration Trump, a de son côté estimé que "le président a clairement dit qu'il voulait essayer de diviser le pays pour servir ses intérêts politiques".

"Ce sera bien quand les choses reviendront à la normale, dans trois ans", a-t-il conclu en référence à la prochaine élection présidentielle.

Avec AFP

Toutes les actualités

Le Soudan lancera sa première ligue féminine de foot en septembre

Le Soudan lancera sa première ligue féminine de foot en septembre
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:15 0:00

Incertitude sur la nouvelle destination de Neymar

Incertitude sur la nouvelle destination de Neymar
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:55 0:00

Le PSG "intransigeant" sur Neymar

Neymar lors d'un match entre le PSG et l'Olympique Lyonnais, France, le 7 octobre 2018

Le Paris SG est "intransigeant" dans ses négociations avec Barcelone et le Real Madrid pour la vente de la superstar brésilienne Neymar, ont rapporté jeudi les journaux français et espagnols, qui font état d'offres mirifiques et d'une réunion PSG-Real tenue "ces dernières heures".

Selon le quotidien catalan Sport, le Barça est prêt à payer 160 millions d'euros pour l'attaquant, qui avait quitté le club blaugrana avec fracas en 2017 en échange de la somme record de 222 M EUR, avant de faire part ces dernières semaines de son envie de retour. Cette somme pourrait être versée en deux fois, via un prêt avec option d'achat obligatoire, mais Paris a refusé.

"Les négociations sont bloquées en raison de la posture intransigeante du PSG, qui a rejeté toute proposition de prêt" et désire un transfert, a écrit Sport dans son édition de jeudi, avec ce titre en Une: "Le PSG bloque Neymar."

Le journal barcelonais Mundo Deportivo évoque des chiffres similaires: une offre de prêt sur deux saisons, avec un versement chaque année correspondant au "loyer" de ce prêt payant et une option d'achat obligatoire lors de la deuxième année à hauteur de 150 M EUR.

- Réunion à Paris -

"La négociation avec le PSG continue sur fond de refus du club français, même si le Barça attend toujours un geste décisif de Neymar: se positionner publiquement du côté blaugrana pour désactiver l'intérêt" du Real Madrid, fait valoir le quotidien.

A Madrid, le journal sportif Marca, le plus lu d'Espagne, a rapporté qu'une première réunion entre le PSG et le Real s'était tenue "ces dernières heures" à Paris.

"Un émissaire du club merengue, avec une position importante dans l'organigramme, a rencontré ces dernières heures des responsables du PSG pour évoquer le possible transfert de Neymar", a écrit Marca sur son site internet. "Les sensations après cette réunion sont optimistes au sein de la +Maison blanche+."

Quelques heures auparavant, le quotidien sportif français L'Equipe parlait précisément d'une offensive spectaculaire du Real, désireux de damer le pion à son grand rival barcelonais.

"Madrid a proposé le montage suivant: 100 M EUR en cash plus trois joueurs", à savoir trois indésirables du vestiaire madrilène, le Gallois Gareth Bale, le Colombien James Rodriguez et le Costaricien Keylor Navas, a rapporté le journal français. L'Equipe ajoute que les dirigeants parisiens l'ont refusé: "La valorisation globale de cette offre ne répond pas aux attentes parisiennes."

Enfin, L'Equipe comme Mundo Deportivo font état d'une possible irruption de la Juventus Turin dans ce dossier, sans pour autant juger la piste très sérieuse. Dénouement attendu d'ici la fin du mercato en France, en Espagne et en Italie, programmée le 2 septembre.

Votre page des sports du 21 août avec Yacouba Ouédraogo

Votre page des sports du 21 août avec Yacouba Ouédraogo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:20 0:00

Le foot, pour lutter contre la stigmatisation

Le foot, pour lutter contre la stigmatisation
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:45 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG