Liens d'accessibilité

Cinq personnes enlevées sur un cargo par des pirates au large du Nigeria

  • VOA Afrique

Les garde-côtes nigérian, dans l'État de Bayelsa, au Nigeria, le 18 décembre 2013.

Cinq personnes ont été enlevées par des pirates alors qu'elles se trouvaient à bord d'un navire près de la côte du sud du Nigeria.

L'attaque s'est produite lundi soir près de Parrot Island, au sud de la capitale de l'Etat de Cross River, Calabar.

"Les informations dont nous disposons indiquent que des criminels ont abordé le bateau à partir de quatre hors-bords et qu'ils ont enlevé cinq hommes", a déclaré à l'AFP un responsable de la police qui a requis l'anonymat.

"Le bateau visé est un navire de marchandises battant pavillon camerounais, le Donna Simop", a précisé Dirk Steffen, analyste en sécurité pour Risk Intelligence, un cabinet de conseil international.

"Quatre membres d'équipage camerounais et un passager nigérian auraient été enlevés", a-t-il ajouté.

Les attaques contre les installations pétrolières dans le delta du Niger - où se trouve l'Etat de Cross River -, particulièrement nombreuses au cours de l'année 2016, ont fortement diminué depuis que le gouvernement nigérian s'est engagé dans des pourparlers avec des groupes rebelles revendiquant un meilleur partage des richesses.

Mais le sud-est du Nigeria, plus grande réserve d'hydrocarbures du continent, reste gangréné par des groupes armés aussi bien à l'intérieur du Delta - composé d'innombrables lagunes et marécages -, qu'en mer, où des pirates attaquent régulièrement des cargos.

Le Golfe de Guinée est devenu le nouvel épicentre de la piraterie maritime mondiale, devant la Somalie. Le nombre d'attaques de bateaux au large du Nigeria a ainsi bondi, de 14 en 2015 à 36 en 2016, selon le Bureau International Maritime.

En février, sept marins russes et un ukrainien ont été enlevés par des pirates dans la région du delta du Niger (sud du Nigeria). Ils ont été relâchés en mars.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG