Liens d'accessibilité

Cinq morts dans une attaque contre l'ONU à la frontière du Cameroun et du Nigeria

  • VOA Afrique

L'ancien haut-commissaire aux réfugiés, maintenant secrétaire général de l'ONU Antonio Guterresdans un camp de refugés au Cameroun, le 25 mars 2015. (Moki Edwin Kinzeka / VOA)

Trois Nigérians et un Camerounais figurent parmi les cinq victimes tuées au cours d'une attaque contre une équipe de l'ONU à la frontière entre le Cameroun et le Nigeria, a annoncé l'ONU.

La nationalité de la cinquième victime, un contractuel indépendant de l'ONU, n'a pas été communiquée.

L'attaque s'est produite mardi dans la région d'Hosere Jongbi près de Kontcha, dans le nord du Cameroun, a précisé mercredi soir le bureau de l'ONU pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (UNOWAS) dans un communiqué.

"Un groupe armé non identifié a attaqué une équipe de l'ONU, a tué cinq personnes et en a blessé plusieurs", a déclaré l'UNOWAS.

Parmi les victimes "figurent un contractuel indépendant de l'ONU, trois Nigérians et un Camerounais", selon la même source.

Le représentant spécial de l'ONU pour l'Afrique de l'Ouest, Mohamed Ibn Chambas, a condamné cette attaque.

L'équipe de l'ONU était en train de démarquer environ 2.000 km de territoire frontalier entre le Nigeria et le Cameroun, qui, dans le passé, a été une source de tensions entre les deux pays.

Le groupe islamiste nigérian Boko Haram, dont l'insurrection a dévasté le nord-est du Nigeria depuis 2009, est également actifdans l'Extrême-nord du Cameroun.

XS
SM
MD
LG