Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Cinq employés d'une compagnie pétrolière locale kidnappés au Nigeria


Un véhicule de l'armée nigériane patrouille dans la ville de Banki au nord-est du Nigeria, le 26 avril 2017.

Cinq employés de la compagnie pétrolière nigériane, Sahara Energy Oil Company, ont été enlevés par un groupe armé dans le sud-est du Nigeria.

"L'incident est survenu dans la communauté d'Ajoki, à la frontière entre l'Etat du Delta et l'Etat d'Edo mercredi en fin de journée", a rapporté à l'AFP Andrew Aniamaka, porte-parole de la police pour l'Etat du Delta.

"Pour l'instant, nous n'avons pas beaucoup de détails sur les circonstances de cet enlèvement, mais l'armée a été déployée et travaille aux côtés de la police pour assurer la libération des otages, sains et saufs", a-t-il ajouté, sans vouloir dévoiler l'identité des victimes.

>> Lire aussi : Les recherches se poursuivent après les enlèvements de quatre expatriés au Nigeria

Un habitant de la communauté locale, qui a été témoin de la scène a toutefois confirmé à l'AFP qu'il s'agissait de Nigérians. "Les employés de la compagnie pétrolière étaient à l'intérieur de leur bateau, en route pour la plate-forme offshore, lorsque cinq hommes armés leur ont ordonné de monter sur leur bateau en tirant des coups de feu en l'air", a raconté Ajugu Fidelis à l'AFP.

Quelques heures avant l'incident, le groupe rebelle des Vengeurs du Delta du Niger (NDA) avait publié un communiqué mettant en garde le gouvernement nigérian envers la reprise de leurs attaques dans le sud-est pétrolifère.

Les NDA ont été particulièrement agressifs pendant l'année 2016, où ils ont commis de lourdes attaques sur les installations pétrolières, faisant chuter la production de l'or noir du premier exportateur du continent.

>> Lire aussi : Au moins 10 morts dans un double attentat suicide à Maiduguri au Nigeria

Le phénomène du kidnapping contre rançon est particulièrement répandu au Nigeria (4e pays au monde en 2016 selon Control Risk, organisation internationale de surveillance des risques) depuis une dizaine d'années.

Mardi, deux Canadiens et deux Américains ont été enlevés au nord d'Abuja, la capitale fédérale, et deux policiers qui les escortaient ont été abattus.

Les enlèvements étaient d'abord ciblés contre des expatriés dans le sud-est du pays, région pétrolière, mais peu à peu, le phénomène s'est étendu dans le reste du pays et les Nigérians sont les premières victimes de ces groupes criminels.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG