Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Bangui accueille un convoi commercial après plusieurs semaines de blocus


Un convoi de camions transportant de la nourriture du PAM qui a été bloqué à la frontière entre le Cameroun et la RCA plusieurs jours en raison de l'insécurité sectaire sur la route, s'approche du nord de Bangui la capitale.

Un convoi de camions commerciaux est arrivé mardi à Bangui depuis la frontière Camerounaise, après plusieurs semaines de blocus de la capitale par une coalition de groupes armés cherchant à renverser le régime du président Touadéra, a annoncé le gouvernement centrafricain à la télévision nationale. 

"C’est chose faite. Le convoi est arrivé", a déclaré le ministre des transports Arnaud Djoubaye Abazene dans une interview mardi à TV Centrafrique. "Le convoi était parti depuis avant-hier", dimanche, et "les terroristes ont tenté de barrer la route, ils ont été pulvérisés", a-t-il ajouté.

Mi-décembre, six des plus puissants groupes armés qui contrôlent les deux-tiers de la Centrafrique en guerre civile depuis huit ans se sont alliés au sein de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), puis ont lancé une offensive contre le régime du président Faustin Archange Touadéra, huit jours avant les élections présidentielle et législatives. M. Touadéra a finalement été réélu.

Repoussée de la périphérie de la capitale Bangui après une attaque avortée le 13 janvier, la CPC a cherché à couper le trafic sur les routes nationales 1 et 3, un axe routier vital qui relie la capitale de ce pays enclavé au Cameroun voisin, pour tenter "d'asphyxier" la ville, selon l'ONU.

Mais l'armée centrafricaine et ses alliés, des soldats rwandais et des paramilitaires affiliés à la société Wagner, ont mené une contre-offensive et repris jeudi la ville frontalière de Beloko, ouvrant ainsi l'axe de ravitaillement entre Bangui et le Cameroun.

"Nous assurerons, dorénavant en toute sécurité, le trafic des personnes et des marchandises sur l’axe Bangui-Beloko dans les deux sens", avait alors affirmé le Premier ministre Firmin Ngrebada, mais aucun convoi commercial n'avait encore atteint la capitale jusqu'à mardi.

Seul un premier convoi de 14 camions d'aide humanitaire de l'ONU était arrivé à Bangui le 1er février sous escorte des Casques bleus, après 50 jours d'un blocus par des rebelles.

La quasi-totalité des marchandises importées par la Centrafrique, le deuxième pays le moins développé du monde selon l'ONU et totalement enclavé au cœur du continent, arrive par la route depuis le Cameroun.

En temps normal, plus de 200 camions en moyenne passent chaque jour en Centrafrique par la ville frontalière de Garoua Boulaï, selon le syndicat des transporteurs camerounais.

La perturbation des approvisionnements routiers vers et à l'intérieur de la République centrafricaine a entraîné des flambées significatives des prix des produits importés à travers le pays, comme la farine et les oignons.

Selon le Bureau de coordination des Affaires humanitaires des Nations Unies (Ocha), plus de 1.600 camions étaient jusqu'alors bloqués à la frontière avec le Cameroun, dont 500 d'aide humanitaire.

En 2021, "2,8 millions de Centrafricains et Centrafricaines – 57% d’une population estimée à 4,9 millions d'habitants – auront besoin d’assistance humanitaire et de protection. Parmi elles, près des trois-quarts ont des besoins aigus", selon Ocha.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG