Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Monde

Cargo saisi : Pyongyang met en garde Washington contre des "conséquences"

Un cargo passe par les côtes sud-africaine, le 19 octobre 2009.

La saisie par les Etats-Unis d'un cargo nord-coréen accusé de violer des sanctions internationales pourrait avoir des "conséquences" sur l'avenir des relations avec la Corée du Nord, a affirmé mardi son ambassadeur à l'ONU, Kim Song, lors d'une rare conférence de presse.

"Les Etats-Unis devraient en discuter et penser aux conséquences que pourraient avoir des actes scandaleux sur l'avenir" des relations bilatérales, a dit Kim Song. Il a refusé d'en dire plus sur ces "conséquences". "Tout dépend des Etats-Unis", "nous regarderons chaque mouvement des Etats-Unis sur ces sujets", a-t-il répété.

L'ambassadeur nord-coréen a appelé Washington à permettre le retour du navire à la Corée du Nord, une position partagée par la Russie, avait indiqué lundi à des médias son ambassadeur, Vassily Nebenzia.

Kim Song a qualifié la saisie de "déni pur et simple" des engagements du président américain pris à l'égard de son homologue nord-coréen Kim Jong Un afin d'améliorer les relations bilatérales.

La conférence de presse de l'ambassadeur nord-coréen s'inscrit dans le cadre d'une offensive diplomatique sur ce dossier. En fin de semaine dernière, Pyongyang a fait parvenir une lettre au secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres pour qu'il intervienne, mais l'ONU a fait savoir que le problème devait être réglé de manière bilatérale.

Les autorités américaines ont annoncé en mai avoir saisi le cargo nord-coréen "Wise Honest" (17.000 tonnes), accusé d'avoir violé les sanctions internationales en exportant du charbon et en important des machines. Il se trouvait bloqué depuis un an en Indonésie, son capitaine étant poursuivi par les autorités indonésiennes. Une procédure de saisie avait été lancée par Washington en juillet 2018.

La Corée du Nord est sous le coup de multiples sanctions économiques décidées notamment à trois reprises en 2017 à l'initiative des Etats-Unis pour la contraindre à renoncer à ses programmes balistiques et nucléaires.

Toutes les actualités

Israël normalise ses relations avec les Emirats arabes unis

Israël normalise ses relations avec les Emirats arabes unis
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:12 0:00

Coronavirus: 20,6 millions de cas et plus de 750 000 décès

Coronavirus: 20,6 millions de cas et plus de 750 000 décès
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:03 0:00

Israël signe un accord de paix avec les Emirats arabes unis

Le ministre israélien Benjamin Netanyahu lors d'une cérémonie à l'occasion de la remise à l'armée de l'air israélienne du système d'interception David's Sling ("Fronde de David"), le 2 avril 2017.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu s’est félicité, jeudi, de la normalisation des relations entre l'Etat hébreu et les Emirats arabes unis. Pour lui, une nouvelle ère commence dans les relations entre Israël et le monde arabe. 

M. Netanyahu a déclaré, lors d'une allocution télévisée, avoir eu une discussion trilatérale avec le président américain Donald Trump et le cheikh émirati Ben Zayed. Les trois hommes ont convenu d'un accord de paix complet avec des échanges d'ambassadeurs et des échanges commerciaux y compris des vols directs entre Abou Dhabi et Tel-Aviv".

"Les Emirats vont investir des sommes importantes en Israël. Il s'agit d'une ouverture pour la paix dans la région", a affirmé le Premier ministre israélien, se félicitant de ce troisième accord de paix avec un pays arabe, après l'Egypte et la Jordanie.

La normalisation des relations entre l'Etat hébreu et les Emirats faisait partie du plan Trump pour le Proche-Orient; qui prévoyait aussi l'annexion par Israël de la vallée du Jourdain et des colonies juives en Cisjordanie occupée, un projet décrié par les Palestiniens et plusieurs pays européens et ceux de la région.

Cette normalisation aura pour effet de "reporter" les projets israéliens d'annexion, a dit M. Netanyahu qui affirme n'avoir pas "renoncé" à cette option.

Pour le mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, la normalisation des relations entre Abou Dhabi et Tel-Aviv "ne sert pas la cause palestinienne" et constitue un "chèque en blanc" pour la poursuite de "l'occupation" par l'Etat hébreu.

Le vaccin anti-coronavirus russe suscite des doutes

Le vaccin anti-coronavirus russe suscite des doutes
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:13 0:00

Coronavirus: les Européens doutent du vaccin russe

Coronavirus: les Européens doutent du vaccin russe
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:12 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG