Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La place du festival de Cannes pour l'industrie cinématographique africaine


Cannes - 2017

Malgré d’importants atouts notamment l’étendue de son marché, le film africain a toujours du mal à s’imposer sur la scène mondiale. Sa faible représentation au Festival de Cannes de cette année en témoigne.

Pour Cheick Oumar Sissoko, cinéaste, et secrétaire général de la Fédération Panafricaine des Cinéastes, la mise en place prochaine de la Commission africaine pour le cinéma et l’audiovisuel par l’Union Africaine aidera l’émergence d’une véritable industrie cinématographique sur le continent.

Le Malien Cheick Oumar Sissoko revient sur la place d'un festival comme celui de Cannes pour le cinéma africain
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:32 0:00

"Un festival comme le festival de Cannes doit pouvoir permettre une emergence du cinema africaine. Une reconnaissance de la qualité de nos films, un grand interet de la part des producteur du monde entier, des grande chaines de television, et des grand distributeurs" Cheick Oumar Sissoko, secrétaire général de la Fédération Panafricaine des Cinéastes.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG