Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Côte d'Ivoire

Le grand marché de Bouaké incendié

Les ruines en feu du marché de Bouaké le 27 août 2019 suite à un incendie dans la nuit (Photo par - / AFP)

Le grand marché de Bouaké, la deuxième ville de Côte d'Ivoire, a été en grande partie détruit mardi par un incendie qui s'est déclaré en pleine nuit, sans faire de victime.

Le feu, dont l'origine est inconnue, s'est déclaré vers 2 heures (locales et GMT) du matin, ont indiqué des vigiles à l'AFP. Il s'est rapidement propagé dans le marché d'une superficie de plus de huit hectares, et n'a pu être maitrisé que vers 9 heures, a constaté l'AFP.

Plusieurs centaines d'hommes des forces de l'ordre, gendarmes, policiers, militaires, sapeurs-pompiers, étaient sur les lieux, à la fois pour lutter contre l'incendie et pour sécuriser les biens.

"Ce drame n'a fort heureusement causé aucune perte en vie humaine", a déclaré dans un communiqué, mardi midi, le maire de Bouaké, Nicolas Djibo qui se dit "stupéfait par l’ampleur des dégâts".

Des gens passent devant le marché de Bouaké, dans le centre de la Côte d'Ivoire, le 27 août 2019. (Photo de STR / AFP)
Des gens passent devant le marché de Bouaké, dans le centre de la Côte d'Ivoire, le 27 août 2019. (Photo de STR / AFP)

M. Djibo a fait part de "son soutien et sa compassion à l’ensemble des commerçants, aux sinistrés en particulier", et a salué l'action des "sapeurs-pompiers militaires, surtout les jeunes volontaires qui, après des grandes manœuvres, ont réussi et à éteindre l’incendie et à sauver ce qui pouvait encore l’être".

Le grand marché comptait des centaines de boutiques. Il était le principal centre d'activité de cette ville d'un million d'habitants, située dans le centre de la Côte d'Ivoire.

Il s'étendait sur une superficie de "huit à neuf hectares", a précisé à l'AFP Mohamed Diop, représentant de Urbaplan, une société immobilière chargé du projet de reconstruction du marché.

Des gens sur un toit tentant de combattre un incendie qui s'est déclaré sur le marché de Bouaké, dans le centre de la Côte d'Ivoire, le 27 août 2019. (Photo by STR / AFP)
Des gens sur un toit tentant de combattre un incendie qui s'est déclaré sur le marché de Bouaké, dans le centre de la Côte d'Ivoire, le 27 août 2019. (Photo by STR / AFP)

Le grand marché de Bouaké avait déjà brûlé en 1998. Il n'avait pas été reconstruit, mais avait été remplacé par de petites boutiques dans des boxes juxtaposés. Un projet de reconstruction d'un complexe moderne était à l'étude avant ce nouvel incendie.

Koffi Rachelle, vendeuse de gadgets et de jeux d'enfants, a indiqué à l'AFP avoir tout perdu. "Je ne peux même pas avoir accès à mon magasin, le feu a tout ravagé là-bas", a-t-elle témoigné, en sanglots.

"Dieu merci, le feu n'est pas arrivé à notre niveau. Je vais vider mon magasin et emporter mes marchandises à la maison" avait déclaré une marchande de pagnes, Adja Traoré, avant que l'incendie soir maitrisé.

Les forces de l'ordre ont bouclé tout le périmètre autour du marché pour éviter des vols ou des incidents.

"Une enquête sera diligentée pour situer les origines du sinistre", a déclaré le maire Nicolas Djibo.

Toutes les actualités

Vives réactions à Abidjan suite à l'appel de la CPI concernant le verdict de Laurent Gbagbo

Vives réactions à Abidjan suite à l'appel de la CPI concernant le verdict de Laurent Gbagbo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:03 0:00

Afrotech : développement de la télémédecine en Côte d'Ivoire

Afrotech : développement de la télémédecine en Côte d'Ivoire
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:06:28 0:00

Maître Altit réagit à l'appel contre l'acquittement de Laurent Gbagbo

Maître Altit réagit à l'appel contre l'acquittement de Laurent Gbagbo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:28 0:00

CPI/ Laurent Gbagbo et Blé Goudé : Fatou Bensouda fait appel

CPI/ Laurent Gbagbo et Blé Goudé : Fatou Bensouda fait appel
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:52 0:00

Les pro-Gbagbo dénoncent un "acharnement" après l'appel de la CPI

Laurent Gbagbo attend le début de son procès devant la CPI à La Haye, le 28 janvier 2016.

Pascal Affi N'Guessan, président d'une tendance du Front populaire ivoirien (FPI), a dénoncé lundi "l'acharnement" à l'encontre de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, après l'annonce d'un appel de la procureure de la Cour pénale internationale contre son acquittement en première instance.

"C'est du dilatoire juridique et de l'acharnement politique pour maintenir le plus longtemps possible loin de leur pays Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, et les empêcher de prendre part à la vie politique de la Côte d'Ivoire", a déclaré à l'AFP M. Affi N'Guessan.

La procureure de la CPI, Fatou Bensouda, a fait appel lundi contre l'acquittement de crimes contre l'humanité prononcé en janvier en faveur de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, l'ex-chef du mouvement pro-Gbagbo des Jeunes Patriotes.

Ancien Premier ministre de M. Gbagbo, qui a fondé le FPI, Pascal Affi N'Guessan en revendique la présidence en son absence. Mais il est contesté par la tendance "légitimiste" du parti qui ne reconnaît que Laurent Gbagbo.

Georges Armand Ouegnin, président d'Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), coalition pro-Gbgabo qui regroupe des partis politiques d'opposition et des associations de la société civile, a lui aussi fait part de sa "déception" et dénoncé un "acharnement", après l'annonce de l'appel de la CPI.

"Je suis profondément déçu, mais je garde espoir". "J'ai confiance en la justice, même s'il y a un acharnement judiciaire", a déclaré à l'AFP M. Ouegnin. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé "sont innocents". "C'est important qu'ils reviennent en Côte d'Ivoire pour la réconciliation nationale".

Les deux hommes ont été reconnus non coupables de crimes contre l'humanité commis en 2010 et 2011 au cours des violences post-électorales qui avaient fait 3.000 morts en Côte d'Ivoire, et libérés sous conditions. Dans l'attente de la suite du procès, M. Gbagbo réside à Bruxelles, et M. Blé Goudé aux Pays-Bas.

Voir plus

XS
SM
MD
LG