Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Célébration de la fête de Noël au Bénin


Fête de noël pour les enfants d'un orphelinat à 45 minutes de Cotonou, décembre 2019. ( VOA/Ginette Fleure Adande)

Au Bénin, la fête de Noël intervient dans un climat de morosité économique généré par la situation du pays marquée par la fermeture des frontières nigérianes, la faiblesse du panier de la ménagère. Dans ce reportage, l'ambiance dans les rues de Cotonou.

Depuis le début du mois, Cotonou s'active à accueillir la fête de Noël. Les marchés et autres boutiques parées aux couleurs de la fête n'attendent que les clients qui se font désirer. Dans les marchés temporaires apprêtés pour la vente des jouets, les commerçants sont inconsolables.

La fête de Noël intervient dans un climat de morosité économique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:29 0:00


Ils ne comprennent pas la mévente. Pour eux, "la rareté des clients est due à la situation socio-économique que traverse le pays".

"Comparativement aux années antérieures, cette année , ça ne coule pas comme cela se doit à cause de la situation que traverse le pays. Les parents n'ont plus assez d'argent pour acheter les jouets. Ça agit sur nous. On est là et on ne vend rien du tout. En tout cas on espère toujours. Même jusqu'à la fin du mois de janvier, on espère voir les parents".

C'est le moment par excellence des dons de vivres et de jouets aux orphelinats et autres centres chargés de l'éducation des enfants démunis et abandonnés. Depuis trois ans la fondation Claudine Talon de la première dame du Bénin se bat pour apporter la joie aux enfants à l'approche de la fête.

La directrice administrative de la fondation donne quelques précisions sur cette croisade sociale que mène la fondation depuis quelques années en parcourant tout le pays, dans le nord du Bénin à plus de 250 kilomètres de Cotonou. Pour Evelyne Guedegbé Adonon , "la fondation Claudine considère les enfants, quelle que soit leur condition. Mais les enfants démunis et abandonnés sont la priorité de la première dame".

"Mme Talon a tenu à faire cette tournée pour toucher du doigt les réalités de ces différents centres. Cette phase n'est que la phase ludique. Il y a une petite fête qui est organisée avec les enfants. Des distributions de vivres, des produits d'hygiène. Et le moment attendu par les enfants, c'est la distribution des jouets et différents sortes de jeux."

À l'orphelinat Sainte Thérèse de l'enfant Jésus tenu par les religieuses, les sœurs profitent de la magie du temps actuel pour solliciter la bienveillance des bonnes volontés pour les enfants qui vivent dans des conditions assez précaires. Sœur Odile Falana est la responsable de ce centre. Elle appelle "les bonnes volontés à sauver le centre de récupération des orphelins de la précarité."

"Le centre nutritionnel et orphelinat sainte Thérèse de l'enfant Jésus est confronté régulièrement à des difficultés de payement des frais d'électricité et d'eau mais aussi de dédommagement des nounous qui appuient les religieuses dans la prise en charge des enfants".

Au Bénin les fêtes de fin d'année sont des occasions propices pour se retrouver à l'église. Les chrétiens, qu'ils soient catholiques, célestes, évangéliques ou autres, croire en Dieu prend tout sens pendant ces jours-ci. Quelques-uns rencontrés au pied de la crèche livrent leurs impressions. Pour bon nombre d'entre eux, "la fête de Noël est un temps de partage, de foi, d'espérance et d'amour."

"La naissance de Jésus représente une régénération, un espoir, un salut. Parce que Jésus c'est un don gratuit. ....C'est dans la joie que nous accueillons la venus de Jésus qui est là pour nous sauver, pour nous apporter tout ce dont nous avons besoin. ..... Le message est un message de paix, de joie et d'amour. Et nous avons le devoir, en tant que chrétiens de répandre ce message dans un certain épanouissement".

Mais que célèbre-t-on à Noël ? Entre la naissance de Jésus, la fête des enfants, la fête des cadeaux, des jeunes âgés de 10 à 13 ans ne savent quoi penser . Pour beaucoup, "cette fête est purement réservée aux enfants"

"C'est la fête des enfants. Souvent on dit que c'est la fête des enfants mais les grands aussi peuvent fêter. C'est la naissance de Jésus, c'est le moment de faire rêver les enfants".

Il faut dire qu'à part l'engouement dans les églises pour la messe et les séances de prière, la fête de Noël au Bénin n'est pas pour autant célébrée avec faste. C'est le nouvel an qui reçoit toute l'attention des Béninois puisqu'il marque avant tout le passage vers une nouvelle année.

Et se faire compter parmi ceux qui verront la nouvelle année est une grâce et certains sont capables de solliciter les compétences spirituelles pour les différentes prières et rituels pouvant l'aider à rentrer dans la nouvelle année.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG