Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Afrique

Burkina/putsch manqué: perquisition au domicile ouagalais de Guillaume Soro, président de l'Assemblée nationale ivoirienne

Guillaume Soro (archives)

Le domicile à Ouagadougou du président de l'Assemblée nationale de la Côte d'Ivoire et ancien chef de la rébellion ivoirienne soutenue par le Burkina Faso a été perquisitionné dans le cadre de l'enquête sur le putsch raté du 17 septembre au Burkina, selon une source militaire.

"Il y a eu une perquisition au domicile privé de M. Guillaume Soro", a annoncé le directeur de la justice militaire le colonel Sita Sangaré.

Guillaume Soro a dirigé au début des années 2000 une rébellion contre le président ivoirien de l'époque Laurent Gbagbo, soutenue par le régime de l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré. Celui-ci s'est exilé à Abidjan après avoir été chassé du pouvoir le 31 octobre 2014 par la rue à l'issue de 27 ans de règne.

Coup d'Etat: Guillaume Soro dans le collimateur de la justice burkinabè?
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:39 0:00

Toutes les actualités

Johnny Clegg : le combat pour l'égalité

Johnny Clegg : le combat pour l'égalité
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:11 0:00

Aider les filles au Zimbabwe

Aider les filles au Zimbabwe
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:35 0:00

Un pas crucial vers la démocratie au Soudan ?

Un pas crucial vers la démocratie au Soudan ?
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:44 0:00

Un double meurtre met Goma en colère

Un double meurtre met Goma en colère
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:32 0:00

L'épidémie de rougeole tue autant qu'Ebola et le choléra réunis en RDC

Session de vaccination de la rougeole et de la polio dans un quartier de Kabea Kamwanga, une petite ville située à 70 km au nord-ouest de Mbuji-mayi, en RDC le 20 mai 2017.

L'actuelle épidémie de rougeole actuellement en cours en République démocratique du Congo a tué presque autant que les deux autres épidémies d'Ebola et de choléra réunies, selon l'Organisation mondiale de la santé qui tient ce mercredi une nouvelle réunion d'urgence sur Ebola.

L'épidémie de rougeole a tué 1.981 personnes pour 115.000 cas depuis le 1er janvier, contre 1.676 personnes pour Ebola en un an (pour 2.512 cas). Il y a eu 279 morts pour 13.100 cas de choléra depuis début 2019, selon un tweet de l'OMS de lundi.

Les chiffres d'Ebola ont été actualisés avec le dernier bulletin du ministère de la Santé reçu mercredi matin.

A la différence d'Ebola, qui affecte l'Est (le Nord-Kivu et très marginalement l'Ituri), la rougeole touche 23 provinces sur 26, avait indiqué en juin le ministère de la Santé.

L'Unicef a récemment annoncé une campagne de vaccination contre la rougeole visant 67.000 enfants en Ituri, doublement menacé par Ebola et des mouvements de population liés à de récentes violences.

"Pour les milliers de familles vivant dans des camps de déplacés surpeuplés et insalubres, la menace combinée d'Ebola et de rougeole est sans précédent", a déclaré le nouveau représentant de l'Unicef en RDC, Édouard Beigbeder.

La province du Kwilu, dans l'ouest proche de Kinshasa, a rapporté 62 décès et 2.378 cas signalés de rougeole en quatre mois.

"Nous ne disposons que de 74.000 doses de vaccins alors que le besoin est de 94.000 doses", a déclaré à un correspondant de l'AFP Jean-Pierre Basake, médecin-inspecteur de la province de Kwilu (ouest).

Il a lancé un appel pressant aux autorités et aux partenaires pour que sa province soit dotée en vaccin.

L'OMS doit déterminer ce mercredi si Ebola est une "urgence de santé publique de portée internationale" après la découverte d'un premier cas dimanche à Goma, plus grande ville de RDC touchée jusqu'à présent.

Voir plus

XS
SM
MD
LG