Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La paix et la sécurité, les souhaits des Burkinabè pour 2022


Des responsables militaires se tiennent sur un camion dans la section militaire du cimetière de Gounghin à Ouagadougou le 23 novembre 2021 avec les cercueils et des photos de soldats burkinabés tués lors de l'attaque d'un camp de gendarmerie à Inata le 14 novembre 2021.

Au Burkina Faso, 2021 a été une année difficile tant les attaques terroristes se sont multipliées dans le pays faisant des centaines de morts et des dizaines de milliers de déplacés.

Presque chaque semaine a eu son lot de violence dans le pays. La quasi-totalité des régions du pays est marquée par la présence d’hommes armés. Dans les rues de Ouagadougou, la capitale, le sujet est une réelle préoccupation.

"On ne peut plus parler de djihadisme, ça c’est du terrorisme Ce sont les djihadistes qui m’ont marqué. Ils ne font que tuer nos enfants. Je ne suis pas contente. Nos enfants qui devaient nous enterrer, c’est nous qui les enterrons. Vraiment je suis déçu", a dit ce Ouagalais.

La sécurité est loin devant la morosité économique et l’évolution de la pandémie du coronavirus dans le pays. Pour la nouvelle année 2022, ces Burkinabè espèrent que le pays sera davantage tranquille.

"Mon souhait est que par la grâce de Dieu, que la paix revienne dans le pays et qu’on vive dans la quiétude. Le vivre ensemble a disparu. L’entente n’y est plus, l’amour n’y est plus. Chacun se regarde en chien de faïence. Que Dieu fasse grâce et qu’il ait pitié de nous et exauce les prières", a souhaité ce citoyen.

"Nous souhaiterons que toute la population Burkinabè s’unisse comme un seul homme. Laissons nos divergences politiques et autres pour que main dans la main, nous arrivons à nous rassembler pour éradiquer ce fléau sinon ça va nous atteindre tous. C’est inévitable", a affirmé ce dernier.

"Je prie Dieu que 2022 soit une année de paix, de santé et de prospérité. Beaucoup de joie et moins de problèmes. On prie Dieu que ça s’arrête comme ça", a imploré cette Burkinabè.

En attendant un bilan clair des autorités, les attentats terroristes ont fait plusieurs centaines de morts en 2021 au Burkina occasionnant près d’un millions 500 mille déplacés selon le ministère de l'Action humanitaire. 2022 verra-t-elle la fin des violences dans le pays? En tout cas, c’est le souhait de tous.

XS
SM
MD
LG