Liens d'accessibilité

Le Burkina Faso rend hommage à Salif Diallo


Salif Diallo, président de l'Assemblée nationale du Burkina Faso, le 28 novembre 2016. (VOA/Zoumana Wonogo)

La dépouille du président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso doit arriver mercredi à Ouagadougou.

Dans l’hémicycle, un livre de condoléances reçoit chaque jour les hommages de camarades et adversaires politiques de Salif Diallo, décédé à Paris le samedi 19 août.

Chacun des visiteurs, tel Mohamed Awargass, chargé d’affaires de l’ambassade du Royaume du Maroc, exprime ses sentiments sur le défunt : « La disparition subite de Salifou Diallo est une grande perte pour le Burkina Faso, aussi bien sur le plan politique que sur le plan humain. C’était un grand homme politique qui a marqué l’histoire du Burkina Faso sur le plan politique. Il a contribué fortement à l’évolution politique et démocratique de ce pays. Durant toute sa vie, il a consacré son effort, son énergie pour le Burkina Faso. »

Sa ténacité et son tact dans le traitement des dossiers sont des constantes remarquables, explique Mathias Somé, chargé de la prospective du Bureau exécutif national du Mouvement du Peuple pour le Progrès, parti au pouvoir : « Quand il est convaincu de quelque chose, il n’en démords pas. Il peut ne pas arriver à convaincre quelqu’un, mais il prendra le temps et les moyens pour le faire. C’est un fin diplomate, tout le monde s’attendait à ce que au niveau de l’assemblée nationale, il y ait toujours des étincelles, mais Salif, de par son approche, sa capacité à impliquer tous les acteurs, il arrivait à mettre tout le monde d’accord. Tous ceux qui étaient contre lui se sont rendu compte qu’au fond, c’est un homme d’état, il n’en veut à personne, il en veut aux problèmes. Je pense que nous saurons apporter les aménagements nécessaires pour que la dynamique qu’il a créée ne connaisse pas de rupture. »

Même ses plus farouches adversaires politiques lui reconnaissent le sérieux dans ses engagements, témoigne Achille Tapsoba, président par intérim du Congrès pour la Démocratie et le Progrès : « Vous voyez, c’était quelqu’un de très ponctuel ; quand le ministre Salif Diallo tient une réunion à 7h, l’ouverture de la réunion, c’est 7h. Il donne des rendez-vous à la minute près. Votre rendez-vous est annulé si vous venez avec deux minutes de retard. Il est arrivé au ministre Salif Diallo de signer des documents à la coupée de l’avion avant d’embarquer. Voilà un peu sa méthodologie et la disponibilité dont il fait preuve dans son travail. »

Qu’il ait été apprécié ou non, Salif Diallo n’a laissé personne indifférent tout au long de sa carrière politique. Craint ou admiré par ses camarades politiques tout comme par ses adversaires, tous reconnaissent en lui l’image d’un grand leader, d’un homme de combat et de conviction, d’un homme qui n’avance pas masqué.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG