Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Amériques

La première dame du Brésil, Michelle Bolsonaro, a contracté le coronavirus

Le couple Bolsonaro lors de la cérémonie d'investiture, le 1er janvier 2019.

Michelle Bolsonaro, épouse du président brésilien, a été testée positive au coronavirus, a annoncé jeudi la présidence, quelques jours après que Jair Bolsonaro a indiqué être rétabli de sa propre contamination.

La Première dame, âgée de 38 ans, "s'est révélée positive au Covid-19 ce jeudi", a déclaré la cellule de presse de la présidence, et elle "est en bonne santé".

Jair Bolsonaro, 65 ans, avait annoncé le 7 juillet être infecté par le coronavirus, qu'il a longtemps qualifié de "petite grippe" mais qui a tué plus de 90.000 personnes au Brésil.

Michelle Bolsonaro avait indiqué quatre jours plus tard avoir fait un test négatif.

Le chef de l'Etat a observé une quarantaine dans sa résidence officielle de Brasilia, faisant successivement trois tests positifs.

Il a réaffirmé plus que jamais sa foi inébranlable dans l'hydroxychloroquine, un traitement très contesté par les scientifiques et qui peut avoir des effets secondaires graves.

Jeudi, pour la première fois en trois semaines, Jair Bolsonaro a pu faire un voyage hors de la capitale, se rendant dans l'Etat nordestin du Piauí. Il a été entouré de nombreux sympathisants et a retiré à plusieurs reprises son masque.

Jeudi également, la contamination d'un 5e ministre du gouvernement Bolsonaro a été annoncée, celle du titulaire des Sciences et de la Technologie, Marcos Pontes. Aucun des quatre autres ministres concernés n'a été sérieusement malade.

Le Brésil est le deuxième pays au monde derrière les Etats-Unis où le coronavirus tue le plus. Il compte désormais plus de 2,5 millions de cas d'infection.

Toutes les actualités

La gestion de la pandémie pourrait décider de l’issue de l'élection présidentielle

La gestion de la pandémie pourrait décider de l’issue de l'élection présidentielle
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:08 0:00

Minute Éco: nouveau budget en RDC et chômage des Américains naturalisés

Minute Éco: nouveau budget en RDC et chômage des Américains naturalisés
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:35 0:00

Des mesures pour enrayer une deuxième vague du nouveau coronavirus qui pointe timidement

Une personne portant un masque fait du vélo sur la place du Duomo, dans la Lombardie en Italie, après que le gouvernement a introduit de nouvelles mesures restrictives en raison d'une hausse du nombre d'infections par le COVID-19, Italie 19 octobre 2020. REUTERS/Flavio Lo Scalzo

Le nouveau coronavirus qui a déjà infecté plus de 40 millions de personnes et tué près de 1.114.500 dans le monde refait lentement surface après une courte période d'accalmie. Les autorités adoptent des nouvelles mesures pouvant faire craindre un nouveau confinement généralisé.

En Belgique, les cafés et restaurants garderont portes closes pour un mois à compter de ce lundi. La mesure se double d'un couvre-feu entre minuit et 5h du matin. Pareil pour la Slovénie qui va mettre en place un couvre-feu dès demain.

La Suisse interdit les rassemblements publics spontanés de plus de 15 personnes et réglemente les manifestations privées de plus de 15 personnes à compter d’aujourd’hui. Le port du masque devient obligatoire dans les espaces clos accessibles au public.

L'Autriche restreint aussi les rassemblements à six personnes à l'intérieur et à 12 personnes à l'extérieur, à l'exception des cérémonies funéraires.

L'Iran a enregistré lundi 337 décès supplémentaires liés au nouveau coronavirus.

L'Irlande sera le premier pays de l'UE à reconfiner l'ensemble de sa population pour six semaines, à partir de la nuit de mercredi à jeudi, pour faire face à la pandémie de Covid-19, a annoncé lundi son Premier ministre Micheal Martin. Tous les commerces non essentiels devront fermer et les bars et les restaurants ne pourront servir que de la nourriture à emporter.

Le Pays de Galles instaurera à partir de vendredi un confinement de deux semaines pour tenter de freiner la deuxième vague de la pandémie, introduisant ainsi les restrictions les plus dures au Royaume-Uni.

Le Canada a franchi lundi le cap des 200.000 cas et s'approchait des 10.000 morts, en pleine deuxième vague de coronavirus, selon les chiffres officiels des provinces compilés par plusieurs chaînes de télévision.

La frontière entre les Etats-Unis et le Canada restera fermée aux déplacements non essentiels jusqu'au 21 novembre. Les États-Unis restent le pays le plus touché en nombre de morts et de cas.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, suivi par le Brésil, l'Inde, le Mexique et le Royaume-Uni.

En Afrique du Sud Zweli Mkhize, ministre de la santé, et son épouse sont aussi testés positifs. M. Mkhize est le cinquième membre du gouvernement à attraper le virus.

Le secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine Saëb Erakat, 65 ans, infecté par le nouveau coronavirus alors qu'il est atteint de fibrose pulmonaire, est dans un "état critique", a indiqué l'hôpital de Jérusalem où il a été transféré.

Nouveaux bilans et faits marquants de la pandémie dans le monde

Nouveaux bilans et faits marquants de la pandémie dans le monde
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:15 0:00

Les enjeux du prochain débat Trump-Biden

Les enjeux du prochain débat Trump-Biden
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:10 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG